On communique d’abord grâce à notre corps !

Albert Berhabian est professeur émérite à l’Université de Californie. Il est devenu célèbre pour son travail sur la communication. On lui doit la pyramide que je vous présente aujourd’hui.

Elle vous servira dans votre vie si vous souhaitez mieux communiquer vos sentiments ou vos émotions mais aussi dans votre cadre professionnel si vous avez besoin de négocier avec un client, un supérieur ou réussir un entretien d’embauche.

 

Le principe général de la pyramide de la communication des sentiments est le suivant :

– 7 % de la communication est verbale (signification des mots).

– 38% est vocale (son et intonation de la voix).

– 55% est visuelle (expressions du visage et langage corporel).

2011_pyramide_des_besoins_de_communication_d_apres_Albert_Mehrabian

Une communication efficace repose donc essentiellement sur le visuel.

Une communication VRAIMENT efficace repose sur l’harmonie entre ces 3 canaux de communication.

En effet, si vous dites « j’aime le camembert. » et que vous grimacez, il y a de grandes chances qu’on ne vous croit pas. Même si vous y mettez le ton.

On évoque le terme de « congruence » qui est cette harmonie entre la communication non-verbale et verbale.

 

Pour maitrisez votre communication, il est donc indispensable de s’entrainer ou d’avoir des pensées cohérentes.

Lorsque j’entends quelqu’un me dire « mais si, je vais y arriver ! » en baissant les épaules et le regard, je me dis que le chemin risque d’être encore long.

 

En fait vous avez 2 choix pour optimiser vos signaux de communication :

– modifier vos pensées (pas simple)

– faire comme si vous étiez convaincu : votre comportement influera sur vos pensées (je vous conseille cette option).

 

Et surtout, entrainez-vous !

 

Rappelez-vous que pour être convaincant, il faut être convaincu.

 

Source

 

 

2 réponses

  1. DAHMANI Belarbi dit :

    je suis toujours triste parceque mon fils malade deprimé handicapé et devenir en fin aveugle, comment vivre avec un malade pareil heureux impossible surtout dans un tiers monde . j’attend avec impatience des bons conseil.

  2. Marcus dit :

    Bonjour DHAMANI Belardi. La réalité décrite est effectivement éprouvante pour le parent que vous êtes. Avez-vous initié le dialogue avec votre fils? Peut-être de se savoir entendu, écouter lui procurerait-il le sentiment positif de ne pas vivre seul sa réalité…
    Le sentiment d’être isolé avec son épreuve ajoute à la souffrance ressentie. Vous savez intimement ce quia cable votre fils. Initiez le dialogue. Et pourquoi pas en effectuant ensemble une activité comme la marche. Je vous invite à lire les travaux écrits sur les bienfaits de la marche sur ce site.
    Belle Vie

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂