Voici une technique pour trouver des solutions efficaces et créatives à vos problèmes

Hier en lisant Power Patate de Florence Servan-Schreiber, je suis tombé sur une technique que je préconise et que j’emploie pour développer la créativité dans le cadre des prises de décisions quels que soient les sujets.

Elle est basée sur un principe : nous conseillons mieux les autres que nous-même.

possible impossible

Pour définir clairement cette idée, je vous propose de découvrir ce passage brillamment rédigé par Florence Servan-Schreiber.

 

Créer une distance avec soi renforce la créativité. Au cours d’une étude, on a demandé a des participants de dessiner deux extraterrestres. Le premier pour illustrer une histoire qu’ils allaient écrire, le second pour une histoire qui serait écrite pour quelqu’un d’autre. Les seconds martiens ont tous été plus inventifs que les premiers.

Par ailleurs. plus nous réfléchissons aux problèmes de gens qui nous sont éloignés, plus nous trouvons de solutions pour eux.
Et plus ces personnes nous sont proches ou plus les problèmes nous concernent, moins nous sommes imaginatifs. Le phénomène se repete dans notre capacité a prendre des décisions pour les autres. Notre raisonnement est plus riche pour autrui que pour nous-même. Moins nous sommes concernés, plus nous savons innover. Donc, n’oublions pas de nous faire aider par des gens beaucoup moins concernés que nous par notre sujet.

 

 Donc nous avons au moins 2 solutions pour être plus créatif :

  • faire comme si nous n’étions pas nous. Imaginez-vous en train d’observer votre vie, comme si vous regardiez un ami ou un étranger. Donnez-lui des conseils pour qu’il réussisse. Utilisez la méditation  (et l’empathie si vous décidez d’adopter le point de vue d’une personne que vous connaissez) pour pratiquer cette gymnastique mentale.
  • recevoir des conseils de quelqu’un qui ne nous connaît pas intimement et qui ne serait pas intéressé ou concerné par nos décisions.

 

Souvenez-vous de cette citation de Mark Twain :

« Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait. ».

Il se trouve que nous sommes rarement totalement objectif pour nous-même. Nous nous inventons des freins qui génèrent des frustrations et nous empêchent d’atteindre des objectifs qui ont pourtant du sens. Ces freins naissent souvent d’une méconnaissance de nos forces et /ou d’une mauvaise interprétation d’une  expérience passée. Ces 2 propositions permettront d’en supprimer quelques-uns.

 

Si vous avez des objectifs que vous souhaitez atteindre, exposez-les ici ! Je me ferai un plaisir de jouer le rôle de cet ami qui vous veut du bien. 🙂

 

Je vous conseille la lecture de Power Patate, une mine d’or de la psychologie positive !

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂