La pyramide de Maslow : De quoi avons-nous besoin pour se sentir bien ?

Nous allons évoquer aujourd’hui une célèbre pyramide : celle d’Abraham Maslow.

A l’intérieur s’y trouvent nos besoins fondamentaux, ceux qui dictent notre survie et notre épanouissement en tant qu’être humain.

 

La pyramide de Maslow

Pyramide_des_besoins_selon_Abraham_Maslow

 

Pourquoi une pyramide ?

Parce qu’il y a une certaine hiérarchie dans nos besoins. Si nous ne pouvons pas nous nourrir correctement (besoin physiologique) et si nous ne nous sentons pas protégés (besoin de sécurité), il sera difficile de répondre à nos besoins d’appartenance, d’estime ou d’accomplissement de soi.

Mais…

Cette pyramide n’est pas tout à fait exacte dans sa structure. Si les besoins qui y sont présents sont corrects, cette notion de hiérarchisation n’est pas validée scientifiquement. Abraham Maslow se serait contenté d’observer ses collègues de travail pour en déterminer leurs besoins puis de vérifier que le modèle mis en place pouvait se juxtaposer avec d’autres cas.

Une méthode pour le moins incomplète donc…

Parmi les anomalies, on trouve le fait que l’Homme a autant besoin de reconnaissance sociale que de manger ou de se sentir en sécurité (voir notre cerveau est neurosocial).

Les besoins listés sont néanmoins pertinents.

 

Les 5 groupes fondamentaux

 

Les besoins physiologiques :

Faim, soif, sexualité, respiration, sommeil…tous ces besoins sont vitaux. S’ils ne sont pas satisfaits, impossible d’envisager de répondre aux autres.

 

Les besoins de sécurité :

Ces besoins couvrent la sécurité physique et économique. Le fait de ne pas se sentir en sécurité est source de stress et de dépression à long terme.

Le contexte économique « ressenti via les médias » pèse lourdement sur ce besoin. Un conseil : éteignez la TV et n’écoutez pas les informations ni les rumeurs si vous ne vous sentez pas en sécurité.

 

Les besoins de reconnaissance :

Nous avons besoin de nourrir un sentiment  d’appartenance à un groupe et que ses membres nous témoignent des signes de reconnaissance. C’est fondamental pour notre bien-être et notre développement. Conseil : trouvez votre tribu, inscrivez-vous à un club, rencontrez des personnes avec qui vous partagez une passion, rapprochez-vous de votre famille.

Et, le plus important : n’attendez pas de recevoir pour donner de l’attention et de la reconnaissance.

 

Les besoins d’estime :

J’associe l’estime à l’image que nous avons de nous-même. C’est là où la notion de hiérarchie des besoins est discutable. Car il est difficile d’aller vers les autres si nous manquons de confiance en nous ou avons une piètre image de nous. Un déficit d’estime de soi est bloquant pour engager des actions pour nous rapprocher de nos semblables par exemple.

Ou alors, la solution vient de la communauté. C’est elle qui fait une démarche pour nous intégrer et satisfaire le besoin de reconnaissance, qui lui-même renforcera l’estime de soi.

Cette approche est cependant plus aléatoire.

Si vous souffrez d’estime de soi, je vous invite à lire ces articles et, par exemple, à commencer par remplir la fenêtre de Johari.

 

Les besoins d’accomplissement :

S’accomplir qu’est-ce donc ? Le besoin d’accomplissement est en haut de la pyramide de Maslow. Il représente le sentiment de poursuivre un but, d’avoir conscience de soi-même évoluer et de jouer un rôle positif pour la communauté.

Afin de combler ce besoin d’accomplissement, je vous invite à vous fixer des objectifs auto-concordants, à attiser votre curiosité en apprenant une chose différente chaque jour et à aider les autres.

L’exercice du journal de gratitude est très efficace aussi.

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂