Misty Copeland n’était pas destinée à devenir ballerine. Et pourtant…

Misty Copeland a commencé la danse à l’âge de 13 ans grâce aux encouragements d’un enseignant dans son école à Los Angeles. C’est ainsi qu’elle a découvert et révélé son talent. Elle mit seulement deux mois à apprendre à danser sur les pointes, ce qui est un véritable exploit. Mais la route fut un parcours semé d’obstacles. Elle dût lutter face aux préjugés raciaux et sociaux pour poursuivre son rêve et devenir une légende.

La moralité de cette histoire est qu’il n’y aucune réussite sans écueils, sans efforts, sans larmes, sans combats. On puise notre force dans une foi inébranlable en nos convictions et en s’appuyant sur nos talents. Mais il est rare qu’on puisse s’affirmer sans une aide extérieure au regard bienveillant, une personne qui voit à travers et avant nous notre formidable potentiel. Appelons-les des révélateurs ou des mentors. Attendez-vous à en rencontrer. Et suivez leurs précieux conseils.

 

Je vous conseille la lecture (en Anglais) de l’autobiographie de Misty Copland : Life in motion.

Life_In_Motion

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂