Se révéler : Pourquoi il est aussi important de dévoiler ses forces que ses faiblesses

secrets de psyLorsque le Dr Bruno Koeltz dévoile son problème d’orthographe et sa difficulté à l’avouer dans le livre « Secrets de psys« , on ne peut éviter de penser à nos propres freins, nos complexes, nos faiblesses, nos échecs que nous nous évertuons à camoufler de peur que les autres nous jugent. Mais est-ce la meilleure stratégie ?

Ne doit-on pas songer à se dévoiler ? Et si oui, comment s’y prendre ? Nous répondons à toutes ces questions dans cet article.

 

Les hommes se distinguent par ce qu’ils montrent et se ressemblent par ce qu’ils cachent.

Paul Valery

 

Quatre raisons de pratiquer la révélation de soi

Bruno Koeltz voit quatre excellentes raisons de pratiquer la révélation de soi.

  • La double peine

« Si j’éprouve le besoin de le cacher, c’est que c’est inavouable, et si c’est inavouable, il faut redoubler d’efforts pour le cacher… »

Nous sommes déjà insatisfaits des épisodes négatifs que nous avons rencontrés dans nos vies. C’est la première peine.

La seconde est le temps et l’énergie que nous déployons à les cacher. En procédant ainsi, nous alimentons une espèce de cercle vicieux qu’il est possible de casser pour enfin s’en libérer.

La logique positive est  : « je ne cache plus mes difficultés, et si ces difficultés sont « avouables », c’est que ce n’est pas bien grave et si ce n’est pas bien grave, j’aurais tort de faire des efforts pour les cacher. »

 

  • Accepter de ne pas être parfait

Bruno Koeltz cite Tal Ben-Shahar : « la volonté de feindre une assurance et un respect de soi qu’en réalité on ne ressent pas » est un facteur de dégradation de l’image de soi. L’échec est incontournable, c’est ainsi.De plus, la perfection n’existe pas.

Il faut donc apprendre à échouer et ne pas s’en cacher. Car si nous n’apprenons pas à échouer, nous échouerons à apprendre.

 

  • Accepter et s’améliorer

Voilà peut-être la raison la plus pertinente pour cesser de ne pas avouer nos faiblesses. Le fait de dire « j’ai échoué » signe le début de la quête de solutions. Celles-ci peuvent venir d’un travail de recherche personnel ou de l’extérieur. En effet, le fait de demander une aide à quelqu’un améliore même notre image, contrairement aux idées reçues. Donc, acceptons de dévoiler et d’accepter nos complexes afin de nous améliorer.

 

  • Apprendre à parler de ses forces et de ses succès

Il s’agit d’un réel apprentissage que de parler aussi bien de ses forces que de ses succès. Nous avons été conditionné (via l’éducation, la scolarité…) pour cacher nos défauts. Il est temps de dominer nos penchants à imaginer les pires conséquences pour enfin exprimer nos échecs et nos succès en toute quiétude. Je vous invite à lire cet article sur ce fait vérifié scientifiquement.

 

Passons maintenant à la manière de procéder pour nous dévoiler.

5 recommandations pour réussir la révélation de soi

 

1) Se préparer 

  • Identifiez la situation que vous n’osiez pas révéler jusqu’à présent.
  • Listez sur une feuille les pensées que vous nourrissez par rapport à ces situations.
  • Trouvez une pensée alternative positive et écrivez-la en face.
  • Utilisez une de ces techniques pour vous sentir en sécurité.

2) Passer à l’action 

Agissez dès que vos nouvelles pensées sont prêtes. Votre préparation va vous permettre de négocier ce premier pas avec brio.

3) Faites simple, progressivement et régulièrement

Le but est de gagner en assurance. Utilisez des mots simples pour vous exprimer. Dites-vous « c’est simple ».

4) Ne pas se dévaloriser

Ne vous excusez pas, ne soyez pas désolé. Ne vous auto-flagellez pas. Ne portez aucun jugement négatif sur vous, vous entameriez votre estime personnelle et minimiserez les effets de la libération.

5) Se féliciter et persévérer

Félicitez-vous à chaque pas réussi et gardez le cap.

 

Après quelques exercices de révélation de soi, vous adopterez vite cette nouvelle habitude de transparence tant les bienfaits seront flagrants. Exprimer ces faiblesses permet de faire la paix avec soi-même et de bonifier nos relations avec les autres. Chassez la culpabilité et les complexes qui sont autant d’épines dans vos pieds.

 

Je terminerai cet article sur ceci : Laissez les autres penser ce qu’ils veulent de vous. Votre bien-être est votre affaire. Vos défauts font autant partie de vous que vos réussites. Ils complètent un tableau qui fait notre richesse.

Laissez les autres penser ce qu'ils veulent de vous

 

Secrets de psys est disponible ici.

 

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂