Empathie, tolérance, pensée critique,… : les effets sur des élèves d’une heure de visite au musée d’art

Une étude d’envergure a été menée auprès d’élèves de la maternelle au secondaire en Arkansas (USA). Elle consistait à offrir une heure de visite au musée d’art Crystal Bridges à des élèves issus de milieux divers (normal, défavorisé, rural…). Les résultats sont étonnants.
musée

Ce sont 10912 étudiants qui ont été sondés. Ils appartiennent à 123 écoles.

Le principe était simple : organiser une visite d’une heure au musée d’art pendant laquelle les élèves ont discuté autour de cinq tableaux. La discussion était menée par les élèves. Un guide/éducateur répondait aux questions et facilitait les échanges.museum-for-NW241012021520PM

 

Mémorisation 

Le premier résultat de cette expérience est que les élèves retiennent sur le long terme un grand nombre d’informations factuelles de leurs visites comme les détails des peintures. Ainsi, 82% des élèves qui ont vu  Rosie la Riveteuse de Norman Rockwell (tableau ci dessus) se rappelaient que la peinture souligne l’importance des femmes dans la population active pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ce type de perspective permet également de donner vie aux cours et les élèves peuvent ainsi associer une image (peinture) à une information.

Pensée critique

Le second résultat de l’étude porte sur le développement de la pensée critique. Pour cela, une grille de 7 éléments de mesure a été développée par Isabelle Stewart Gardner. Elle est basée sur :

  • L’observation
  • L’interprétation
  • L’évaluation
  • L’association
  • La recherche des problèmes
  • La comparaison
  • La flexibilité d’esprit

Notons que la progression sur ce critère de la pensée critique est de 9% pour des élèves appartenant à des écoles moyennes mais que le score est de 18% pour les élèves des écoles dans des zones paupérisées.

 

L’empathie historique 

Empathie historique est la capacité de comprendre et d’apprécier comment les personnes vivaient dans un temps et un lieu différents.

Pour mesurer l’empathie historique, les élèves ont répondu aux affirmations suivantes par d’accord/pas d’accord : 1) J’ai une bonne compréhension de ce que les premiers Américains pensaient et ressentaient; 2) Je peux imaginer ce qu’était la vie des gens il ya 100 ans; et 3) Lorsque l’on regarde un tableau qui montre des individus, j’essaie d’imaginer ce que ces gens pensent. Ces éléments ont été combinés sur une échelle de mesure de l’empathie historique.

Les résultats sont équivalents à ceux constatés pour la pensée critique. Les jeunes visiteurs du musée sont plus empathiques.

La tolérance

Pour mesurer la tolérance les élèves ont répondu aux affirmations suivantes par d’accord/pas d’accord : 1) Ceux qui sont en désaccord avec mon point de vue me dérange; 2) Les artistes dont le travail est critique envers l’Amérique ne devraient pas être autorisés à montrer leur travail dans les musées d’art; 3) J’apprécie d’entendre un point de vue différent du mien; et 4) Je pense que les gens peuvent avoir des opinions différentes sur la même chose.

La tolérance a augmenté au minimum de 7% mais la progression est encore plus grande pour les groupes défavorisés : 13%.

 

L’intérêt pour les musées d’art 

Cette étude a également démontré que l’intérêt pour l’art était éveillé et que les élèves sont retournés au musée…accompagnés de membres de leur entourage. Il y a donc aussi un effet de contagion artistique !

 

Conclusion :

Se rendre au musée d’art dans le cadre scolaire au moins une fois par mois représenterait un énorme apport pour les élèves. La mémorisation et la compréhension seraient facilitées et des valeurs telles que la tolérance et l’empathie se développeraient.

Notons également qu’une pensée critique affutée permet de se poser les bonnes questions, une capacité essentielle à l’apprentissage.

 

source

tableau

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂