Comment vaincre sa timidité ?

Vous vivez mal votre timidité ? Je vous propose d’écouter la psychologue Sabrina Philippe qui apporte un éclairage et des conseils que je me suis permis de compléter.

Sachez qu’un français sur deux est timide et que la timidité est tout-à-fait normale à l’adolescence.

La timidité vient souvent de l’enfance : on a été surprotégé par nos parents ou dévalorisé par notre environnement (moquerie de nos pairs, comparaison des parents, etc.)

Les symptômes de la timidité :

Nous sommes mal à l’aise, avons un sentiment d’impuissance, des sueurs, des maux de ventre, rougissement, …

 

Lutter contre la timidité : mode d’emploi

Une personne timide va prôner l’évitement. Or cet évitement va renforcer sa timidité. C’est le cercle vicieux. Voici comme en sortir :

 

Travaillez sur l’ancrage négatif et les croyances :

– on nous a souvent étiqueté comme « timide » et nous avons pris le relai en nous présentant comme tel. C’est une erreur. Cessons de nous imaginer timide. Cessons de nous qualifier de timide. Rien n’est figé, nous sommes ce que nous faisons.

– autre facteur d’aggravation : la comparaison avec autrui. Nous pensons à tort que les autres s’en sortent mieux que nous. C’est aussi une erreur. La preuve en est que de nombreux acteurs sont très timides. Donc, arrêtons de nous comparer et de céder à la spirale de pensées négatives et dévalorisantes.

– rappelez vos anciens souvenirs de situation où votre timidité s’est exprimée. Accueillez l’émotion que vous avez ressentie alors. Maintenant, riez de ce souvenir. Collez à votre souvenir une émotion agréable.

– capitalisez sur les situations où vous avez oublié votre timidité, où vous avez réussi. Rappelez-les à la surface de vos souvenirs, ressentez le bien-être que vous avez ressenti alors et passez à l’action.

 

Quelques conseils supplémentaires pour lutter contre la timidité :

– visualisez de manière positive la situation avant de la vivre.

– relativisez : quelles sont les conséquences réelles si vous bafouillez ?

– accueillez la timidité en pleine conscience et posez des mots sur ce que vous ressentez.

– faites du stress votre ami.

– entrainez-vous le plus possible et tenez un cahier de vos victoires (ou un journal car l’écriture a des vertus thérapeutiques).

– concentrez-vous sur votre respiration pour intégrer le moment présent.

lâcher-prise pour calmer votre mental.

– comportez-vous comme un acteur/chanteur/modèle qui a confiance en lui. Les gestes influencent les pensées.

– souriez pour faire baisser votre niveau de stress (la rétroaction faciale).

– augmentez votre intelligence émotionnelle avec ces outils.

– faites du théâtre et enfilez le costume de ce personnage audacieux et souriant dont vous rêvez.

– ne rajoutez pas d’obstacles : habillez-vous de telle manière que vous vous sentiez bien. Profitez-en pour changer de look afin de symboliser le changement dans votre vie.

– ne gommez pas complètement votre timidité, c’est charmant ! 🙂

 

1 réponse

  1. Yahn dit :

    Voici un exercice tout simple qui va dans le sens de cet article…

    1. « Quelle croyance – une autre personne – pourrait avoir pour se dire timide ? »

    –> Parce que X

    2. « Quelle preuve confirme cette croyance ? »

    –> Bah…

    3. «  »Quelle autre croyance – une autre personne – pourrait avoir pour se dire timide ? »

    4. –> Parce que Y

    5. « Quelle preuve confirme cette croyance ? »

    –> Bah…

    Répétez ces étapes durant 20-30 minutes et vous comprendrez rapidement que votre timidité est avant tout dans la tête.

    Faites-le vraiment ! Il faut vivre l’expérience de cet exercice… Surtout le post-exercice.

    Yahn
    Co-fondateur de http://makelifejuicy.com & co-auteur du Manifeste d’une Juicy Life.

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂