N’essayez pas de faire changer d’idée les enfants ; changez leur humeur.

parents épanouis enfants épanouisAprès les « 20 phrases à dire pour que vos enfants écoutent« , je vous propose d’aborder une méthode fabuleuse pour obtenir la coopération de vos enfants : le changement d’humeur.

 

« – Non ! Je ne veux pas mettre ce pantalon ! 

– Si, tu vas le mettre !

– Non ! Il ne me plait pas !

– Je te préviens…si tu ne le mets pas, tu peux dire adieu à ta console de jeu.

– C’est pas grave… je ne le mettrai pas.

– OH QUE OUI TU VAS LE METTRE ET IMMEDIATEMENT !

– NON ! »

On appelle cela une impasse. Chacun a dépensé de l’énergie, a ressenti des émotions très désagréables, des menaces ont été proférées, bref, il s’agit d’un rapport de force stérile…qui a tendance à se répéter et à user tout le monde.

little-102283_1280

Changeons de perspective.

Dans l’état d’esprit, je pense que nous ne devons pas vouloir être obéis mais plutôt obtenir l’adhésion.

L’obéissance implique un rapport de soumission tandis que l’adhésion suggère une démarche collaborative et valorisante pour l’enfant.

A force d’imposer sans écouter, on tue la confiance en soi de l’enfant, on l’oblige à enfouir ses émotions, on en déclenche d’autres encore plus désagréables et on ne favorise pas son autonomie.

Et c’est sans parler de la montée de stress néfaste des deux côtés.

 

Comment s’en sortir ?

Les bases de la communication :

Nous avons déjà évoqué dans les précédents articles, une méthode simple pour attirer l’attention de l’enfant sur ce que vous attendez de lui. Cette méthode consiste à décrire, à proposer des choix, à remarquer ce qui est fait et en indiquant ce qui reste à accomplir et SURTOUT à ne pas le juger, l’étiqueter, ou le comparer à quiconque. Et encore moins le menacer ou l’accuser.

Exemples :

« Je vois de l’eau renversée sur la table.  »

« Préfères-tu ranger ta chambre en une fois ou deux fois ? Avant le repas ou après ? »

« J’ai besoin d’aide pour plier le linge. »

« Cela a dû être un sacré travail que de finir cet exercice! Il n’en reste plus qu’un pour finir la feuille. »

 

Les règles :

Les règles fixent un cadre sécurisant propice à l’épanouissement et à l’autonomie. Les enfants les préfèrent aux interdits et autres limites. Nous avions consacré un article complet avec des exemples de règles établies en collaboration ici.

Un  des avantages d’afficher un tableau avec les tâches est que cela permet à chacun de prendre conscience du rôle qu’il tient dans la famille, et de son utilité. De plus, c’est un support de discussion. Au lieu de s’opposer à maman ou papa, on discute avec papa et maman de ce que nous avons validé sur le tableau. C’est collaboratif !

 

L’humour et le jeu

L’humour et le jeu sont des outils exceptionnels pour modifier l’humeur des enfants (et des parents). Ainsi, une forte opposition peut se transformer en expérience positive.

On trouve quelques excellentes idées dans le livre « Parents épanouis, enfants épanouis« .

En voici :

– changer de voix pour imiter un personnage de cartoon ou de film. Cette technique diminue l’affect en faisant endosser le costume d’un autre personnage. C’est une sorte de jeu de rôle où l’enfant quitte son humeur du moment pour penser et agir comme un personnage fictif.

– décoller de la réalité en y ajoutant une dose d’imagination : comme cette maman qui souhaite que son enfant cesse de martyriser un chiot. A son fils : « Je m’aperçois que tu aimes la bagarre… Sais-tu ce qu’on aurait dû faire ? Déménager en Australie et nous faire livrer un kangourou équipé de gants de boxe. On aurait pu lui construire un petit lit de camp avec un trou spécial pour la queue. Tu aurais pu avoir un partenaire d’entrainement, toujours prêt quand tu voudrais lui lancer quelques coups de poing. » Puis en s’adressant au chiot « Tu n’es pas un kangourou, hein ? Tu n’es qu’un petit chiot er tu n’as pas du tout le goût des jeux rudes. Tu aimes te faire flatter et caresser. Tu aimes qu’on joue gentiment avec toi, n’est-ce pas ? »

– la lettre « officielle » :

parents épanouis enfants épanouis

– le faux article de presse :

IMG_0159

– les dessins humoristiques à message :

IMG_0160

 

– danser et chanter.

– dessiner plutôt que parler.

-…

 

« On efface et on recommence »

Malgré toute notre bonne volonté, il peut nous arriver de nous retrouver dans une impasse ou une opposition franche. Le but est de s’en rendre compte et de marquer un « temps mort ». Puis de « rejouer la scène ».

Pour cela, il suffit de sourire et dire : « ok, on efface tout et on recommence. Faisons semblant que je viens d’arriver dans ta chambre. »

Et à partir de là, vous pouvez reprendre le scénario en utilisant les bases de la communication, les règles ou l’humour comme évoqué plus haut.

 

J’espère que ces astuces vous ont aidé ! N’hésitez pas à laisser un commentaire et à partager autour de vous.

 

 

« Parents épanouis, enfants épanouis » est disponible sur amazon.fr et chez votre libraire préféré.

 

Bonne nouvelle ! Nous travaillons en ce moment sur un ebook à propos de la parentalité « épanouie ».

Pour être informé de sa disponibilité, n’hésitez pas à vous abonner à cette newsletter dédiée aux parents :

[wysija_form id= »3″]

4 réponses

  1. Marie dit :

    Quelle bouffée d’oxygène ! On a beau avoir des notions d’éducation bienveillante et tout mettre en oeuvre au quotidien, parfois on s’essouffle et on perd le fil… Ces bonnes idées remontent le moral !

  2. Bourgeois dit :

    Bravo pour vos articles, c’est clair et bien expliqué! je suis fan de cette méthode bienveillante, je donne moi-même en Suisse des ateliers Faber et Mazlish 🙂 je vous lis et vous cite régulièrement merci mille fois!

  3. Souriscanard dit :

    Merci pour avoir nourri mon panier d’astuces, à quand des formations pour les parents partout en France et dans le monde… ?

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂