Comment choisir et poursuivre vos objectifs (pour être et rester heureux)

objectif

« Tous ceux qui s’efforcent de donner du sens à leur vie, en acquérant un savoir, en changeant de carrière ou en donnant à leurs enfants une éducation avec des valeurs morales, sont bien plus heureux que ceux qui n’ont ni rêve ni grandes aspirations. Derrière tout individu heureux se cache un projet de vie. »

Sonja Lyubomirsky débute ainsi le chapitre consacré aux objectifs dans son livre « Comment être heureux et le rester ». Le but de cet article est de comprendre le rôle des objectifs dans nos vies. Nous verrons aussi comment les choisir le plus judicieusement possible. Prêt ?

 

Pourquoi se donner des objectifs ?

Il y a 6 réponses à apporter à cette question.

1) Avoir un but donne l’impression de contrôler son existence.

2) Se fixer des objectifs renforce l’estime de soi : nous nous sentons plus efficaces, plus confiants.

3) La poursuite d’un objectif donne une structure et un sens à nos vies.

4) Se donner des objectifs nous pousse à nous organiser et à classer nos actions par priorité.

5) Les objectifs nous aident à surmonter les crises.

6) Avoir un but nous oblige à interagir avec les autres.

 

Quelles sortes d’objectifs faut-il se fixer ?

Les psychologues parlent de « but vital valorisé » pour désigner l’objectif idéal.

Voyons comment il se définit :

 

  • Les objectifs intrinsèques 

Les objectifs doivent nous impliquer et nous enrichir personnellement. Sous-entendu, ce ne sont pas des objectifs qu’on nous impose de l’extérieur.

Par opposition, les objectifs extrinsèques, eux, « reflètent le plus souvent ce que les autres approuvent ou désirent pour nous ». Nous les poursuivons pour des raisons superficielles (argent, ego, pouvoir, manipulation, pression sociale). Ces objectifs visent une récompense ou permettent d’éviter une punition (carotte et bâton).

 

  • Les objectifs authentiques

Interrogeons-nous sur les racines de nos objectifs : sont-ils les nôtres ou ceux que projetaient et projettent nos parents, conjoints, voisins ? Cette problématique se pose pour de nombreux étudiants qui choisissent non pas la filière qu’ils souhaitent mais celle qui satisferait leurs parents.

Les objectifs authentiques ont un écho en nous. Ils déclenchent des sentiments profonds et agréables. Pour les fixer, suivons la direction que nous indique la joie.

 

  • Privilégier des objectifs de conquête

Prenons l’exemple du régime pour illustrer cette particularité.

Fais-je un régime pour ne pas grossir ou bien être en meilleure santé ?

L’objectif conquérant est celui formulé sur ce que nous voulons atteindre : être en meilleur santé.

L’objectif de contournement est celui qui représente ce que nous souhaitons éviter : grossir.

Nous avons plus de chance d’atteindre l’objectif de conquête.

 

  • Choisir des objectifs qui s’harmonisent

Si nous devons nous fixer plusieurs objectifs, harmonisons-les afin d’éviter de faire un grand-écart. D’ailleurs, certains objectifs sont même opposés, ce qui crée de la confusion et de la frustration. Accéder à un nouveau poste avec plus de responsabilités et passer plus de temps avec ma famille sont par exemple difficilement compatibles. Il sera donc nécessaire de renoncer à l’un d’eux. Voyons, quel est l’objectif le plus intrinsèque ? 😉

 

  • Privilégier des objectifs flexibles

Les objectifs flexibles permettent de diminuer la frustration si des obstacles ou de nouvelles opportunités se présentent dans nos vies.

 

  • Opter pour des objectifs qui fassent agir

Sonja Lyubomirsky et Ken Sheldon ont mené une expérience. Les participants devaient décrire deux objectifs poursuivis et atteints : l’un permettant un changement de circonstances positif (déménagement, somme d’argent, etc.), l’autre impliquant la pratique d’une activité nouvelle (reprise des études, création d’un blog, etc.).

Résultat : les participant se sont accoutumés bien plus vite dans le cas du changement de circonstance. Leur niveau de bonheur ressenti est donc retombé rapidement. Ce qui ne fut pas le cas pour les objectifs qui permettaient d’agir.

 

Quelques conseils pour choisir et poursuivre les objectifs

Sonja Lyubomirsky nous conseille de nous demander ce qui compte vraiment pour nous. Attention, ce n’est pas une question anodine ! Écrivez les objectifs issus de votre réflexion (et introspection) puis passez-le au filtre des caractéristiques que nous avons énoncées plus haut.

Rappelons qu’un objectif valable doit être :

– intrinsèque

– authentique

– de conquête

– harmonieux

– dans l’action

– flexible

Une fois votre short list en main, lancez-vous avec passion, encouragez-vous avec des affirmations positives et n’hésitez pas à fractionner vos objectifs en petites étapes (façon Kaizen).

 

Comment être heureux et le rester peut se commander sur Amazon.fr (6,99€).

comment être heureux et le rester

 

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂