10 excellentes raisons d’arrêter de juger

Souriez, arrêtez de juger. Voici 10 raisons pour prendre un nouveau départ sur la route du bonheur. 🙂

10 excellentes raisons d'arrêter de

1) « Les jugements portés sur autrui sont des expressions détournées de nos propres besoins inassouvis. »

Selon Marshall B. Rosebengerg. Ainsi, on juge souvent par jalousie ou par frustration. Donc recherchons ce besoin inassouvi chez nous (voir ce lien) et attelons-nous à adopter des actions auto-constructives.

2) On juge souvent sans connaitre la véritable histoire…

Quelqu’un vous a regardé de travers ? Il vient d’apprendre une très mauvaise nouvelle mais vous ne le savez pas. Mieux vaut s’abstenir de juger dans le doute ou alors, renseignez-vous (mais cela peut prendre énormément de temps).

3) Juger, c’est enfermer les autres dans des cases et diminuer notre propre ouverture d’esprit.

Le jugement est une sentence qui confine la personne qui la reçoit dans une réalité qui n’est pas la sienne (les enfants qui subissent des jugements ou des étiquettes vont caler leur comportement sur eux). Elle réduit également le champ de vision de la personne qui l’émet. Moins de jugement = plus d’ouverture d’esprit = plus d’opportunités = plus de liberté pour tous.

4) Juger, c’est pointer du doigt les différences.

Recherchez les ressemblances plutôt . Et vous vous sentirez ainsi mieux intégrés dans ce monde et sur cette planète Terre que nous partageons tous. Vous pouvez utiliser une affirmation du style : « Nous sommes tous humains » et ressentir une bouffée de gratitude pour cela.

5) Remettez en question vos croyances : « et s’ils avaient raison ? ».

Un interlocuteur s’oppose à votre point de vue pour proposer une nouvelle solution mais vous estimez que seule la vôtre est valable ? Et si vous acceptiez les deux solutions ? Testez-les avant de juger, et vous aurez peut-être une chance d’apprendre des choses inédites ou un nouveau point de vue (et même vous faire un(e) nouvel(le) ami(e)). Précieux pour avancer !

6) Le jugement est une couche d’interprétation sur un fait.

A vous de ne plus interpréter pour ne considérer que ce que vous avez devant les yeux. La pleine conscience vous y aidera.

7) Juger est un réflexe d’auto-protection.

Ce processus inconscient peut être déconnecté en se disant « oh, je suis sur le point de porter un jugement. » puis prenez une longue inspiration et souriez. Ce temps d’arrêt vous permettra de ne plus subir ce processus inconscient pour garder le contrôle de votre conversation (et vous orienter sur vos besoins). Comptez le nombre de fois où cela vous arrive dans la journée pour accélérer cette prise de conscience.

8) Quand on juge, on « sait » que les autres en font autant à notre propos. 

Donc si nous nous arrêtons de juger, nous commencerons à comprendre que les autres en font autant (ou à repousser les gens qui jugent trop).

9) Juger est une perte de temps sur la route du bonheur.

Au lieu de perdre du temps à juger, travaillez sur des objectifs qui ont du sens pour vous et concentrez-vous sur leur réalisation. Car, en effet, juger n’est pas agir !

10) La vie est plus simple sans jugement

Imaginez le temps de parole, de réflexion et l’énergie que vous allez économiser si vous ne jugez plus ? Je vous invite à remplacer le jugement par de la gratitude (happyness inside).

 

Comment jugez-vous cet article ?

Non ! c’était un piège. Dites-moi simplement quelle émotion vous ressentez. Et si un de vos besoins n’est pas satisfait, exprimez une demande en commençant la phrase par « je » (car le « tu » tue).

Je vous recommande chaudement (c’est de saison) la lecture du livre de Marshall B. Rosenberg sur la communication non-violente : les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs).

 

 

Pour poursuivre sur ce thème, je vous propose de lire :

3 étapes pour se libérer de la peur du jugement

Les 4 clés de la Communication Non-Violente

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂