Apprendre à pardonner en 9 étapes

La pratique du pardon permet de réduire la colère, la dépression, le stress. Parallèlement, elle mène à des sentiments d’espoir, de paix, de compassion et de confiance.

Selon Martin Seligman, fondateur de la psychologie positive, avoir la faculté de pardonner et d’oublier est au moins aussi important que la gratitude dans l’accession au bonheur.

A la question, « Peut-on tout pardonner ? » nous répondrons bientôt avec une chronique complète du livre d’Olivier Clerc.

peut-on tout pardonner

Je vous invite aujourd’hui à découvrir une méthode en 9 étapes pour pardonner.

On la doit au Dr Fred Luskin, directeur des Stanford Forgiveness Projects.

  1. Sachez exactement ce que vous ressentez à propos de ce qui s’est passé et décrivez précisément ce que vous jugez inacceptable. Puis, parlez de votre expérience à des personnes de confiance.
  2. Prenez l’engagement de faire ce qui vous semble nécessaire pour vous sentir mieux. Le pardon est pour vous et personne d’autre.
  3. Le pardon n’est pas synonyme de réconciliation avec la personne qui vous a blessé, ni de caution pour ses actes. Le but est de trouver la paix. Le pardon peut être défini comme la paix et la compréhension qui découlent d’une diminution des reproches que vous adressez à celui ou celle qui vous a blessé, de prendre cette expérience de vie moins de manière moins personnelle, d’une transformation de votre récit de doléances.
  4. Adoptez une juste perspective quant à ce qui vous est arrivé. Reconnaissez que votre souffrance première découle de sentiments et pensées douloureux qui sont les vôtres maintenant, ainsi que de votre contrariété, et non de ce qui vous a blessé il y a deux minutes -ou dix ans-.Le pardon aide à guérir les blessures.
  5. Au moment où vous éprouvez de la contrariété, utilisez une technique de gestion du stress pour calmer la réaction naturelle de combat ou de fuite de votre corps.
  6. Renoncez à recevoir la moindre chose des autres ou de votre vie, qu’ils ont choisi de ne pas vous donner. Reconnaissez les « lois inapplicables » que vous avez établies par rapport à votre santé et la façon dont vous-même ou autrui devriez vous comporter. Souvenez-vous que vous avez droit à la santé, l’amour, la paix, la prospérité en travaillant pour y parvenir.
  7. Concentrez votre énergie pour trouver d’autres moyens d’atteindre vos buts positifs en évitant les voies qui vous ont déjà causé du tort. Au lieu de ressasser sans cesse cette mauvaise expérience, agissez différemment pour obtenir ce que vous désirez.
  8. Rappelez-vous que votre meilleure revanche consiste à bien vivre votre vie au lieu de rester bloqué sur vos sentiments douloureux, et ainsi de donner tout pouvoir à la personne qui vous a fait du mal, apprenez à rechercher l’amour, la beauté et la gentillesse autour de vous. Le pardon, c’est retrouver son pouvoir personnel.
  9. Réécrivez votre récit de doléances, afin de vous souvenir de votre décision héroïque de pardonner.

A propos de cette méthode

Cette technique permet de ne plus être une victime impuissante de l’acte douloureux et des pensées induites pour s’inscrire dans l’action avec cette notion de « pouvoir personnel ».

Ne pas pardonner, c’est continuer à laisser ce pouvoir à celui ou celle qui nous a blessé.

L’écriture sert à la fois de facteur libérateur face aux émotions, d’instrument pour donner du sens à nos pensées et de support pour écrire nos objectifs et notre nouvelle histoire.

 

 

J’espère que cette méthode vous aidera.

 

Source : Si vous souhaitez retrouver la méthode en version originale, rendez-vous sur le site « learning to forgive« .

Le livre « Peut-on tout pardonner » d’Olivier Leclerc est disponible sur Amazon.fr au format papier ou numérique (11,90€ papier/ 8,99€ numérique).

bouton simple amazon

 

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂