Les 2 obstacles à l’amour de soi…et des autres

Love 2.0« Pour aimer les autres, il faut s’aimer soi-même » nous dit Barbara Fredrickson dans son livre Love 2.0. Et pour s’aimer soi-même, il est nécessaire de commencer par bannir une phrase de notre langage :

« Si seulement j’étais…« 

Parce que nous sommes TOUS la somme de nos qualités et de nos défauts. La perfection est impossible à atteindre. Et il est important de savoir que ceux qui nous jugent (ou nous ont jugé ou étiqueté) ont un ou plusieurs besoins insatisfaits. Ils ne sont donc pas heureux et le jugement les éloigne de ce bonheur qu’il pressente peut-être chez vous. Donc, tournez votre regard du côté qui vous convient le mieux et adoptez le langage adéquat.

Le « truc « 

Lorsque vous êtes sur le point de penser ou prononcer cette phrase « Si seulement j’étais…« , remplacez-la par cette citation de Walt Whitman : « J’existe tel que je suis, cela suffit, et si nul autre que moi ne le sait, je suis comblé, et suis comblé si tous le savent« .

 

Attention au narcissisme…

Une surévaluation de soi est aussi un obstacle à l’amour de soi et donc des autres. En fait, nous explique Barbara Fredrickson, cette surévaluation est souvent « une défense destinée à masquer une vision plus négative de soi ».

« Les études montrent qu’il est bien plus vital pour la santé et le bonheur de faire preuve d’amour et de compassion envers soi-même que d’afficher cette haute estime de soi si vantée. »

 

Auto-compassion et bienveillance

Pour pouvoir s’aimer et s’accepter tel que nous sommes, je vous propose de pratiquer une méditation de l’amour bienveillant (voir cet article) en vous mettant mentalement à la place de quelqu’un qui vous souhaiterez d’être heureux et en bonne santé. Faites-le en vous dissociant de vous. Observez-vous à travers les yeux de cette personne aimante, listez les qualités et les défauts qu’elle apprécie chez vous. Imaginez que cette personne (ou ces personnes) émettent ces voeux :

Puisses-tu [votre nom] te sentir en sécurité et protégé.

Puisses-tu [votre nom] être heureux et serein.

Puisses-tu [votre nom] être en bonne santé.

Puisses-tu [votre nom] vivre dans le bien-être.

via

Maintenant glissez progressivement à l’intérieur de votre propre corps car cette personne que vous venez de décrire et à qui toutes ces bonnes choses ont été souhaitées, c’est vous.

 

Synthèse

Si on ne s’aime pas, on ne peut aimer les autres. S’aimer nécessite de pratiquer l’auto-compassion et la bienveillance envers soi-même. La méditation de l’amour bienveillant peut vous y aider et une communication positive aussi :

Lorsque vous vous apprêtez à penser « si seulement j’étais… » ou si vous êtes sur le point de vous comparer à quelqu’un, basculez mentalement sur la citation de Walt Whitman : « J’existe tel que je suis, cela suffit, et si nul autre que moi ne le sait, je suis comblé, et suis comblé si tous le savent ».
Vous avez le pouvoir de vous accepter sans avoir besoin de quelconque preuve. Décidez-le. Une fois en paix avec vous-même, vous pourrez vous tourner vers les autres.

 

Love 2.0 est disponible sur Amazon.

 

 

 

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂