Plus de 20 puissantes croyances positives à adopter

Prêt à repousser les croyances limitantes ? Voici plus de 20 puissantes croyances positives qui m’ont aidé et m’aident encore aujourd’hui à être plus heureux chaque jour. Je vous les offre.

Plus de 20 puissantes croyances positives

Tout est expérience. 

Les échecs et les réussites sont deux facettes d’une même chose : l’expérience. Si nous avions évité les erreurs (ou si on nous avait empêché d’en faire), nous n’aurions jamais appris, par exemple, à marcher. Nous apprenons à chaque instant. Profitons de cet enseignement et progressons chaque jour.

 

Le bonheur ne dépend que de moi.

Des personnes passent leur vie à chercher leur bonheur autour d’eux. La vraie source du bonheur est pourtant en nous. Nous avons les ingrédients pour construire notre propre bonheur et non celui que nous offre/vende les autres.

 

La perfection n’existe pas.

La perfection est un mythe. Ce qui prime est la satisfaction personnelle relative à l’aboutissement d’efforts en utilisant nos forces et celles des autres. Viser la perfection est donc plus décourageant qu’autre chose. Oublions ce concept trop subjectif et contraignant.

 

La vie mérite d’être vécue.

Si la vie ne méritait pas d’être vécue, l’homme ne connaitrait pas les émotions agréables. Il n’y aurait que souffrance. Donc, oui, la vie mérite d’être vécue, c’est un cadeau. Chacun a sa place et a un rôle à jouer pour être heureux et contribuer au bonheur des autres le plus longtemps possible dans chaque journée.

 

Les échecs sont des étapes du succès.

On ne peut réussir sans échouer. Et un échec est toujours temporaire. On se relève et on avance en tirant enseignement de nos actions. Avec de l’entrainement, de l’imagination, de l’optimisme et de l’aide, nous dépasserons les échecs et réussirons.

 

Le succès est synonyme de travail.

On ne peut réussir sans travailler. Ceux qui vendent des recettes magiques sont des menteurs. Certes, il y a des raccourcis, que nous pouvons nommer « chance », mais on ne les voit qu’en oeuvrant avec persévérance.

 

Tout ce que nous avons aujourd’hui, nous l’avons espéré un jour.

Nos pensées dictent nos actes conscients et inconscients. Faisons donc attention à ce que nous voulons ou espérons nous pourrions bien l’avoir. De plus, il est essentiel de prendre conscience de ce que nous avons et de s’en satisfaire.  🙂

 

Tout est éphémère.

Nous vivons dans un monde en mouvement et nous produisons nous-même une partie de ces mouvements. Rien n’est figé. C’est pourquoi, tout espoir est permis. Aucun échec n’est définitif.

Les émotions aussi sont éphémères pour peu que nous les acceptions.

 

On est ce que l’on fait.

Ainsi, on peut faire différemment pour devenir ce que l’on est vraiment. Et on peut en prendre la décision à n’importe quel moment de notre vie. Maintenant par exemple.

 

Le bonheur est dans l’action (et la décision).

On ne peut prétendre être heureux sans agir. Donc, décidons d’être heureux et mettons en place des actions bénéfiques pour les autres et pour soi.

 

Les jugements et critiques sont une perte de temps.

Jugements et critiques dégradent notre moral, celui des autres et nous figent dans l’inaction. Mieux vaut faire preuve d’humour, d’amour et de clairvoyance et supprimer ces habitudes qui ne mènent pas à des objectifs concrets et positifs.

 

Ce que pensent les autres de moi n’a pas d’influence sur ma vie.

Les jugements négatifs ne peuvent vous atteindre que si vous y prêtez attention. Refusez d’être affecté et comprenez deux choses :

  • que tout jugement est le reflet d’un besoin insatisfait
  • qu’on juge en fonction de ce qu’on est

 

On peut rendre le monde meilleur. 

Oui, nous pouvons aider, sourire, encourager, donner, bref, être le changement que nous voulons pour le monde et nous avons à notre disposition une boite à outils qui n’a de limite que notre imagination. Et chaque geste compte.

 

La bienveillance et l’empathie sont des forces.

 

La violence entraine la violence : c’est un cercle vicieux. Alors que l’empathie et la bienveillance créent un cercle vertueux. Il est toujours temps de casser le premier cercle pour démarrer le second.

 

Nous avons plusieurs intelligences, talents et forces et notre cerveau est évolutif.

Oui, nous possédons tous des forces, intelligences et talents à découvrir et à développer. Trouvons-les et utilisons-les au maximum afin de nous sentir mieux dans nos vies. Comment sait-on qu’on utilise une force ou un talent ? nous n’avons plus conscience du temps qui passe quand nous nous y appuyons. Nous sommes alors dans le flux (ou notre élément).

 

Nos pensées influencent nos actes.

A tout moment, de manière consciente ou inconsciente, nos pensées influencent nos actes. Alors, abreuvons-nous de citations inspirantes et de pensées positives pour nous rapprocher du bonheur en gérant des actes qui donnent du sens et apportent du bonheur à nos vies.

 

On peut se débarrasser des croyances qui nous limitent.

Pour se débarrasser des croyances qui limitent notre vie, prenons-en conscience : « quelle croyance m’empêche de faire cela ? Le faire me rendrait-il heureux ? Allez, je tente ma chance. Ok, la croyance était erronée, en voici une nouvelle qui me correspond mieux. »

 

Le résultat de nos actions n’est souvent pas immédiat.

La patience est un atout. Le temps joue pour nous. Chaque action est une graine qu’il est nécessaire d’arroser et de laisser pousser. Semez du positif et attendez-vous à le récolter.

 

Dire « non » est une façon d’avancer ensemble.

Paradoxalement, un « non » n’est pas une porte fermée mais l’opportunité de proposer une solution qui convienne à deux personnes au lieu d’une.

 

Dire « oui » est un mot de passe pour de nouvelles expériences. 

On ne peut pas savoir si on va aimer tant que nous n’avons pas essayé. Alors disons « oui » aux propositions et faisons-nous notre propre idée. Rappelez-vous : tout est expérience.

 

Nos faiblesses nous rapprochent des autres.

C’est par nos défauts et nos faiblesses que nous nous rapprochons des autres. Alors, bas les masques et soyons fiers de ce que nous sommes en totalité. De plus, si nous cachons nos « faiblesses » nous ne pourrons jamais les travailler…pour en faire des forces.

 

Donner l’exemple vaut mille mots

Parlons moins, agissons plus !

 

Le passé ne dicte pas le futur.

Le passé ne dicte pas le futur si on en décide ainsi et surtout si on cesse d’y penser. Car, pour notre cerveau, toute pensée est un objectif. Donc, faisons la paix avec notre passé (en pardonnant par exemple) et vivons au présent, c’est là que se trouve la fabrique à bonheurs.

6 réponses

  1. CAPELOTAR dit :

    Merci de nous offrir toutes ses pistes pour que chacun de nous puisse quand de nombreux évènements ou circonstances nous plombent l’existence prendre notre en vol vers plus de légèreté et de liberté et que tous nos sens soient réceptifs à la V.I.E ,qui à chaque instant peut être une véritable invitation à l’émerveillement.
    Merci

  2. Caro dit :

    C’est si vrai ! Merci !

  3. Marie dit :

    Merci c est juste génial. Je suis enseignante en leadership stratégique, m autorisez vous à offrir ce texte à mes élèves en citant votre source bien entendu ? Marie

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂