La crise de la quarantaine est un mythe !

la crise de la quarantaine est un mythe

La crise de la quarantaine ne serait-elle qu’un mythe alimenté par l’inconscient collectif, la littérature et les médias ? C’est ce que démontre une étude canadienne de l’université d’Alberta menée sur 25 ans auprès de 1500 personnes.

Le bilan est clair : le sentiment de bonheur décline entre 20 et 40 ans et remonte à partir de 40 ans. Le début de la vie d’adulte est en effet une source de stress avec les bouleversements liés aux nouvelles responsabilités dans les domaines professionnel et personnel.

A 40 ans, l’expérience aidant et les enfants grandissant, le niveau de bonheur augmente mais c’est alors la quête de sens qui devient prioritaire. D’où des décisions prises différentes des 20 années précédentes.

 

Donc, il sera nécessaire de trouver un autre prétexte que la crise pour justifier les envies et autres « coups de folie passagers ».

🙂

 

Sources : psychologies magazine N°361 et lapresse.ca

 

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂