L’art de demander

l'art de demanderSommes-nous trop analytiques au point de ne pas oser demander ? Anticipons-nous une réponse négative et évitons-nous ce mini-échec au point de nous complexifier la vie et de passer par des voies telles que la manipulation ou les ordres… C’est l’hypothèse de Patrice Ras qui nous offre dans son livre « l’art de demander », les clés pour se libérer des préjugés et enfin demander et satisfaire nos besoins et nos envies ! Quel changement positif !

 

Les freins à la demande

L’auteur cite plusieurs freins à la demande :

  • l’hypothétique prix à payer : on s’imagine que la réponse à la demande ne sera pas gratuite ou coûtera trop cher (matériellement ou moralement).
  • les présupposés (les autres devraient savoir) : les autres sont censés anticiper nos besoins et attentes or ce n’est pas le cas !
  • l’habitude/l’éducation : certaines familles ont pour principe de ne pas demander car cela est impoli.
  • la relation (position de soumission) : lorsqu’on se sent en infériorité (face à un supérieur, un expert, etc.), on n’ose pas demander. Pourtant c’est un droit pour tous.
  • l’orgueil : demander apparait comme s’abaisser pour l’égo…
  • la « dépendance » : demander, c’est accepter de dépendre (temporairement) de l’autre.
  • la plainte : quand on demande, on ne peut plus se plaindre…
  • la répression imaginaire : c’est cette anticipation d’une réponse négative qui nous empêche le plus souvent de demander.
  • les préjugés : sur une simple impression, on peut estimer qu’une personne ne sera pas à même de répondre positivement à notre demande.
  • les émotions désagréables : peur du rejet, peur du jugement d’autrui, peur des conflits, peur du retour de bâton, peur d’avoir une dette envers la personne aidante… ces émotions désagréables bloquent la demande.
  • l’ego : c’est un peu le centre de contrôle des jugements. Il est à l’origine de nombreux motifs précédents.
  • la réciprocité : on ne demande pas à autrui car on ne nous demande jamais rien à nous.

J’ajoute une raison supplémentaire : nous n’avons parfois aucune idée de ce que nous pourrions demander ! Manque d’imagination, stress ou mauvais questionnement peuvent bloquer l’émergence de ce dont nous avons besoin ou envie. Lisez la suite pour quelques suggestions :

 

Que demander ?

Voici une liste non-exhaustive de ce que nous pouvons demander :

  • tout ce qu’on veut.
  • de l’aide/un service
  • du sel !
  • son chemin
  • l’emplacement d’un produit dans un magasin
  • une formation
  • des explications à un formateur ou un professeur
  • une mutation
  • une promotion
  • un entretien d’embauche
  • plus de la même chose
  • de l’argent
  • la vérité
  • une écoute
  • de changer de place au cinéma ou ailleurs
  • un cadeau différent
  • d’être « ami »
  • un numéro de téléphone
  • un câlin/un bisou
  • un regard
  • la satisfaction d’un besoin en général

Comment demander ?

Une demande qui a le plus de chance d’aboutir favorablement repose sur quelques critères :

  • elle doit être claire
  • elle doit être précise
  • elle doit être formulée positive (demandez ce que vous voulez et non ce que vous ne voulez pas)
  • elle peut être faite à l’oral et/ou à l’écrit
  • la formule magique à glisser dans des demandes : « à titre exceptionnel »
  • remercier à l’avance : merci de …
  • souriez
  • le contact physique même bref

Patrice Ras évoque également des astuces telles que le fait de poser d’abord une question évidente à laquelle on est sûr que l’interlocuteur répondra « oui ». Cet engagement positif augmente considérablement les chances que la question suivante ait une issue favorable.

 

Conclusion

On peut demander sans manipuler ni soumettre. Cela demande quelques efforts d’introspection pour débusquer les croyances erronées et autres freins mais la démarche est vraiment libératrice. Notez d’ailleurs que demander est la dernière étape de la méthode de Communication Non-Violente de Marshall B. Rosenberg (voir cet article). Alors osons et inspirons-nous de ceux qui osent ! Et puis, apprenons à considérer les « non » comme des chances de demander encore mieux !

Pour finir, je dirai que demander permet de créer du lien avec autrui et de le valoriser. Tout le monde a besoin de de sentir utile et de recevoir des marques de gratitude.

Alors, demandons, donnons et permettons la réciprocité.  🙂

 

« l’art de demander » de Patrice Ras est disponible sur :

l'art de demander

Prix : 4,95€

 

 

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂