Les effets de la méditation validés par les sciences

Grâce aux études en neurosciences, nous possédons de plus en plus de données sur les incroyables effets de la méditation :

  • capacité d’apprentissage accrue (+ mémorisation et concentration)
  • meilleure régulation des émotions
  • diminution de l’anxiété et de la dépression
  • augmentation de la tolérance à la douleur
  • plus d’ondes alpha dans le cerveau : réduction de la tristesse, des humeurs négatives, de la colère,…
  • système immunitaire plus développé
  • augmentation de la longévité
  • empathie

Et les résultats sont visibles dès quelques semaines de pratique. Cette vidéo présente ces résultats (activez les sous-titres en français si nécessaire).

 

 

Retranscription : 
Pendant des milliers d’années, la méditation a été pratiquée pour obtenir un bien être spirituel, émotionnel, et physique. Mais d’un point de vue scientifique, comment la méditation affecte-elle votre corps ?
Est-ce que cela fait vraiment quelque chose ?
Tout commence dans le cerveau. Pendant la méditation, les scanographies montrent une activité accrue dans certaines régions directement corrélées avec la diminution de l’anxiété et de la dépression, ainsi que l’augmentation de la tolérance à la douleur. Le réseau du mode par défaut, en particulier, est activé quand l’esprit d’un sujet est au repos, sans se concentrer sur le monde extérieur, et s’avère améliorer la mémoire, la conscience de soi, et la mise en place d’objectifs.
Vous voulez être plus attentionné envers vos proches? Quand des scientifiques ont comparé les cerveaux de moines bouddhistes à des nouveaux méditants, ils ont constaté que la région associée à l’empathie était beaucoup plus prononcée chez les moines. Cela change aussi littéralement vos ondes cérébrales et nous pouvons les mesurer. Les méditants ont de plus hauts niveaux d’ondes alpha, qui réduisent les sentiments d’humeurs négatives, la tension, la tristesse et la colère.
Et si ça ne suffisait pas, cela change aussi physiquement la forme et la taille de notre cerveau. Des études ont révélé qu’après un programme de méditation de 8 semaines, la matière grise était plus dense dans les régions associées à l’apprentissage, au fonctionnement de la mémoire, et la régulation d’émotion. De plus l’amygdale, qui gère le stress, la tension artérielle et la peur, avait une diminution de matière de grise.
Quand on regarde le corps en entier, on constate non seulement une baisse de tension, mais cela peut aussi augmenter la variabilité du rythme cardiaque. Ce dernier point peut sembler être nocif, mais en fait cela joue un rôle majeur dans l’efficacité du transport d’oxygène et de dioxyde de carbone à travers le corps.
Vous pensez tomber malade ? Lors d’une étude où à la fois des méditants et des non-méditants se sont vu donnés le virus de la grippe, les méditants étaient capables de produire un plus grand nombre d’anticorps et avaient de meilleures capacités immunitaires.
En creusant un peu plus, nous pouvons même voir des changements au niveau cellulaire. Les chromosomes ont des protéines protectrices complexes appelées télomères, qui aident à réduire les dégâts sur l’ADN ainsi que la mort de cellules. Et le raccourcissement de télomères a été lié à plusieurs maladies telles que des maladies cardiovasculaires, le diabète, Alzheimer et le cancer. Étonnamment, quand des survivants du cancer terminaient un programme de méditation, leurs corps montraient une augmentation significative de la longueur des télomères.
Apparemment, des intervention psychologiques, surtout celles réduisant le stress, ont un effet direct sur l’enzyme télomérase, qui agit contre ce raccourcissement en ajoutant de l’ADN aux télomères rétrécissants.
Évidemment, la méditation ne remplace pas un avis médical ou un mode de vie sain ; nous ne voulons pas qu’après avoir vu cette vidéo vous pensiez que cela guérira le cancer. Mais tout comme aller dans une salle de sport peut développer vos muscles et améliorer votre santé générale, il semblerait que la méditation soit un moyen de « bodybuilder » votre cerveau, avec des bénéfices supplémentaires pour la santé. Et puisque votre cerveau contrôle, et bien… tout de vous, pourquoi ne pas se relaxer et dire « om » de temps en temps?

Pour tester et s’auto-former la méditation :

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂