10 principes d’éducation basés sur 75 ans d’études scientifiques

10-principes-deducation-bases-sur-75-ans-detudes-scientifiques

Laurence Steinberg a compilé et résumé 75 ans d’études scientifiques dans son livre non traduit en français « The ten basic principles of good parenting » (les 10 principes de base d’une bonne parentalité).

10-principes-de-base-parentalite

Une bonne parentalité ? Qu’est-ce donc ? Il s’agit d’une parentalité qui favorise l’empathie, l’honnêteté, l’autonomie, la maitrise de soi, la gentillesse, la coopération, la bonne humeur, la curiosité, la motivation, le désir de progresser et de créer.

 

Voici donc les 10 principes :

  1. Montrez l’exemple :
    Nous sommes observés et imités par nos enfants. Il est donc important de montrer ce que nous souhaitons voir émerger chez nos enfants. Logique. (inspiration dans cet article)
  2. Vous ne pouvez pas être trop affectueux : 
    « Il est tout simplement impossible de gâter un enfant avec de l’amour ». Alors, offrons leur cet amour inconditionnel encore et encore (voir cette vidéo de Catherine Gueguen pour confirmer).
  3. Être impliqué dans le vie de votre enfant :
    Ecoutez les besoins de vos enfants, faites-en une priorité (tout en laissant vos besoins dans la to-do list). Soyez là mentalement et physiquement (loin des téléphones par exemple). Mais attention, il ne s’agit pas d’étouffer ou de se substituer aux enfants (voir cet article à ce sujet).
  4. Adaptez-vous à l’âge de votre enfant :
    Les enfants évoluent et n’ont pas les mêmes besoins. Il est donc important d’adapter notre comportement à cette évolution sans anticiper. Voir cet article sur les étapes.
  5. Mettre en place des règles :
    Etablissez des règles pour et avec votre enfant afin qu’il apprenne peu à peu à se gérer lui-même (voir cet article).
  6. Encouragez l’autonomie de votre enfant :
    L’autonomie est une forme d’indépendance à accepter et favoriser. Encouragez les prises d’initiative, les tentatives, la résilience, offrez des choix, posez des questions pour guider la réflexion … (voir cet article).
  7. Soyez cohérent :
    Fixez des règles, restez cohérent. C’est la partie fermeté dans la discipline qui aidera l’enfant à grandir sereinement. Bien sûr, cela n’exclut pas la souplesse et l’adaptation si une décision s’avère « incohérente » ou néfaste.
  8. Evitez absolument la discipline sévère et la violence :
     « Les enfants qui sont fessés, frappés, ou giflés sont plus enclins à se battre avec d’ autres enfants. Ils sont aussi plus susceptibles de devenir des intimidateurs et plus susceptibles d’utiliser l’ agression pour résoudre les conflits avec les autres. » écrit Laurence Sternberg. Il y a d’autres conséquences à la violence comme nous l’avons vu dans cet article (comme la dépression, l’échec scolaire, …). Les menaces et insultes sont également des violences qui détruisent les neurones des enfants. 
  9. Expliquez vos règles et décisions :
    Ce qui est évident pour vous ne l’est pas pour les autres (et notamment pour les enfants). D’où l’intérêt d’expliquer et de chercher soi-même des réponses (ce qui nous oblige à remettre en cause des comportements automatiques de notre part).
  10. Traitez votre enfant avec respect :Le respect, la politesse, l’écoute,…tout cela contribue à renforcer les liens, développer l’intelligence sociale, installer l’harmonie et à nourrir sainement l’estime de chacun.

Source

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂