Comment se libérer du désir de vengeance

L’eau ne reste pas sur les montagnes ni la vengeance sur un grand coeur.

 

Face à une blessure, une injustice, une trahison, l’impulsion de se venger peut naître et devenir une douloureuse obsession, obscurcissant notre quotidien, nous plongeant dans la colère et dans la rancoeur. Il arrive même que ce désir de vengeance se déclenche en assistant à une scène que subissent les personnes que nous côtoyons comme en écho à notre propre histoire.

Assouvir cette soif serait pourtant s’engager dans une spirale négative, voire dramatique.

Isabelle Filliozat propose dans son ouvrage « l’année du bonheur« , un processus de guérison et de libération face à ce désir de vengeance.

Répondez à ces questions en prenant le temps nécessaire :

  • ai-je laissé un conflit non résolu dans le passé ?
  • ai-je de la rancune envers quelqu’un ?

Si c’est le cas, décidez de vous libérer de cette blessure :

  1. Prenez conscience de votre part de responsabilité dans le conflit.
  2. Identifiez vos émotions, vos frustrations et vos besoins. Faites preuve d’auto-compassion et de tendresse envers vous-même.
  3. Exprimez ce que vous ressentez (et non un jugement ou un reproche) à la personne concernée (en utilisant le « je » et non le « tu » accusateur)
  4. Demandez éventuellement une réparation à l’écrit ou à l’oral ou pardonnez tout simplement, si la réparation n’est pas possible.

 

Je vous invite également à tester la méthode des bonshommes allumettes :

Ou encore l’EFT :

 

Lecture autour du pardon et de la libération émotionnelle :

La Technique des petits Bonshommes Allumettes ! de Lucie Bernier et Robert Lenghan

Peut-on tout pardonner ? d’Olivier Leclerc

 

Vous aimerez aussi...

Envie de réagir ?