8 conseils à suivre quand on a le moral à 0

Il nous arrive parfois de nous sentir complètement démoralisé, comme enfermé dans un quotidien monotone dont nous ne trouvons pas la sortie, impuissant face à la vie, en perte totale de repères et de sens, en manque d’énergie pour agir,…

Ces épisodes peuvent se transformer en dépression s’ils durent trop longtemps. Il y a cependant des conseils qui méritent d’être suivis pour redresser la barre. Je partage avec vous ceux que nous donne Marie Andersen dans son livre « Faire le choix du bonheur« . Je me suis permis de les compléter.

 

  • Rapprochez-vous des gens qui vous font du bien : ceci implique de saisir toutes les occasions de rentrer en contact avec eux en les appelant ou en les rencontrant. Dans la discussion, évoquez des sujets qui vous plaisent, écoutez-les, remerciez-les pour leur présence. Soyez là à l’instant, sans chercher plus, reposez-vous sur vos sens. Cet engagement social et affectif améliore nos états d’âme.
  • N’espérez pas nécessairement être compris : quand on va mal, on a parfois juste besoin de compagnie, sans avoir à s’expliquer. Et c’est mieux ainsi car les explications dans des moments de déprime sont souvent le reflet de ruminations mentales pour lesquelles il n’existe pas de solutions réelles.
  • Fractionnez les tâches : pour sortir du cercle vicieux de la dépression, il est judicieux de passer à l’action en faisant métaphoriquement un pas par jour. Attelez-vous à une seule action et réalisez-la en vous concentrant uniquement sur elle. Félicitez-vous pour cette évolution. Parmi les actions possibles : ranger un bureau, prendre rendez-vous chez le coiffeur, se raser, se promener quelques minutes au grand air, lire quelques pages d’un roman, faire la vaisselle,…
  • Reconnaissez l’inefficacité de certaines actions : savoir se dire « ok, cela n’a pas fonctionné » est une « autorisation » pour passer à autre chose. Cette acceptation permet de se lancer dans de nouvelles tentatives, de faire des choix, de prendre peu à peu conscience de notre pouvoir de décider et de changer. Savoir renoncer (ou lâcher-prise), c’est se libérer pour tester autre chose. Cette nouvelle façon d’agir réactive les circuits neuronaux de la curiosité, déconnecte les automatismes inconscients et autres ancrages négatifs, bref, ouvre l’esprit. Plus tard, rien ne vous empêche de revenir sur un dossier fermé, vous aurez plus de recul et d’élan pour réussir à le mener à terme.
  • Appuyez-vous sur vos succès : qu’avez-vous réussi aujourd’hui ? hier ? dans votre passé ? faites remonter ces succès et sentez les émotions et la confiance affluer. Vous avez déjà de nombreuses victoires à votre actif et encore beaucoup d’autres à venir. Vos efforts portent leurs fruits. Peut-être avez-vous des photos de ces évènements joyeux ? Pourquoi ne pas les consulter ?
  • Prenez soin de votre corps : dormez la nuit, vivez le jour. Ce conseil d’apparence simple est cependant essentiel. Des études ont montré que se coucher tard ou peu dormir entrainait une augmentation des pensées négatives. Autre conseil : sortez de chez vous pour marcher et faire de l’exercice. Enfin, la nourriture : alimentez-vous de manière équilibrée et optez pour des oméga-3 qui permettent de lutter contre les états dépressifs.
  • Organisez une discipline personnelle : les to-do list permettent de s’organiser et de hiérarchiser nos priorités. De plus, elles soulagent notre mémoire. En plus de la to-do list, il est judicieux d’acquérir et de remplir un agenda avec les moindres petites tâches à accomplir. Faites-en des routines positives si possible. Cela donne le sentiment de se remettre dans le bain et d’avancer. Autre aspect de la discipline personnelle : habillez-vous chaque jour comme si vous deviez voir du  monde.
  • Cultivez n’importe quel bonheur qui émerge : célébrez tout instant de joie et de bonheur. Prenez-en conscience, écrivez-le dans un cahier de « petits bonheur » pour l’immortaliser ou prenez-le en photo. Cette attention au bonheur est un entrainement progressif.

 

« Faire le choix du bonheur » de Marie Andersen est disponible sur

1 réponse

  1. david dit :

    Merci pour ces conseils précieux (à condition de les mettre vraiment en pratique bien sûr!)
    Je me permets d’enrichir un peu le point N°8 d’une technique qui a fait ses preuves :
    http://www.jecontrolemoncerveau.com/comment-changer-detat-emotionnel-a-volonte/
    😉

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂