Les bons et mauvais « R » de la déprime (+ conseils pour en sortir)

Pour combattre la déprime, le professeur Michel Lejoyeux donne une série de conseils et d’outils motivants dont les bons et mauvais « R » de la déprime :

Les mauvais « R » 

Rumination (pensées tristes, échecs, menaces)

Reconnaissance et plaisir dans la tristesse

 

Les bons « R » 

Réfutation (des raisonnements déprimants)

Refus (de l’incitation permanente et collective à la déprime)

 

L’auteur développe ensuite la méthode de la « guérison raisonnable« , une façon de rationaliser au moment d’un épisode dépressif. Ceci permet à notre cerveau supérieur (cortex préfrontal) de réguler notre cerveau émotionnel (amygdale). Elle passe notamment par le fait de transformer les pensées (danger=>émotions fortes) en réflexions (apaisement), de construire de nouvelles croyances plus optimistes (en refusant les anciennes) et de prendre conscience du pouvoir que nous avons sur notre voix intérieure :

  • Oubliez ce que l’on vous raconte sur la fatalité supposée d’être déprimé, à cause de la crise économique, de la politique, de tout ce qui vous est extérieur et ne vous concerne pas directement.
  • Acceptez les évidences : votre corps est en bonne santé. Vos organes fonctionnent.
  • Vos doutes, vos hésitations : suis-je vraiment aussi déprimé(e) qu’on essaye de me le faire croire ?
  • Les accès de tristesse et de nostalgie sont normaux aussi, de même que la colère et la déception.
  • Les grands raisonnements ne sont pas toujours vos alliés (évitez les bilans sur la vie)

N’oublions donc pas que nous pouvons garder la main lorsque nous sommes déprimés. « Traitez la déprime comme un envahisseur et ne la laissez pas s’installer » car

« Le blues prend la place que vous lui laissez »

 

 

Autres astuces pour combattre la déprime :

 

« Tout déprimé est un bien portant qui s’ignore » de Michel Lejoyeux

 

Vous aimerez aussi...

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂