Petite astuce Suédoise pour développer l’estime de soi des enfants et resserrer les liens

Je partage avec vous une petite astuce Suédoise pour développer l’estime de soi des enfants, éviter de les manipuler influencer, renforcer les liens et les encourager au mieux.

Il s’agit du Krisprolls…

Je plaisante. 🙂

L’astuce, que l’on doit à Petra Krantz Lindgren dans son premier livre traduit en français « Développer l’estime de soi de son enfant », est de remplacer le jugement/l’évaluation/l’étiquetage  par des questions de curiosité qui lui montre notre intérêt sans influencer ses pensées, ni lui imposer notre point de vue, ni l’habituer à une « récompense » pour une action, ni alimenter son juge intérieur (le surmoi) déjà assez envahissant comme ça.

L’avantage est que dans ce cas l’enfant sera d’autant plus motivé (motivation intrinsèque), se repassera le film mental de sa réalisation (renforcement positif et mémorisation) et aura envie d’échanger avec son parent (harmonie familiale en hausse). Bref, j’aime. 🙂

 

Exemple : votre enfant (ou votre ado) vient de réaliser une construction.

A gauche nous trouvons l’évaluation : « c’est cool », « tu es fort », « ta construction est belle ». A droite, les questions de curiosité : « comment as-tu fait cela ? » « qu’est-ce que tu as préféré faire ? » « combien de temps cela t’a pris ? »

 

C’est une petite astuce mais ,attention, elle est loin d’être simple à adopter car nous baignons dans les jugements du matin au soir et ce depuis notre plus tendre enfance.

Ainsi, il est essentiel de penser au mot « curiosité » et observation souvent au début. « Suis-je en train d’observer ou de juger ? »

 

Cerise sur le gâteau, cette astuce des questions de curiosité est également terriblement efficace avec les adultes ! Essayez !

 

Source : « Développer l’estime de soi de son enfant » de Petra Krantz Lindgren

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂