Pour plus de bien-être, prenons des bains de forêt !

Depuis les années 80, les japonais pratiquent le « Shinrin-yoku » (bain de forêt), profitant ainsi de tous les bienfaits qu’offre cet environnement naturel :

  • baisse du stress
  • relaxation
  • créativité
  • guérison

Cette vidéo va vous donner envie d’adopter le bain de forêt comme nouvelle habitude bien-être.

« Marcher dans les bois » est d’ailleurs une des habitudes qui fait le bonheur de Christophe André.

 

La Sylvothérapie 

Lumière sur la sylvothérapie et les nombreux bienfait des arbres (et de la nature en général).

La sylvothérapie, du latin silva qui signifie forêt, est connue depuis le XIXème siècle. A l’époque on aidait les personnes atteintes de maladies respiratoires en profitant des bienfaits de la forêt. On la retrouve aussi dans certains rites anciens des prêtres celtes qui entraient en empathie avec les arbres par des le contact physique. Les japonais, reconnaissent de plus en plus cette pratique qu’ils appellent shinrin-yoku, c’est à dire les « bains de forêts » (source).

 

Quelques faits scientifiques à propos des arbres :

  • le sang de personnes ayant marché dans les bois contient un taux de cortisol beaucoup plus bas que celui de personnes ayant couvert la même distance en ville. Or cette hormone est considérée comme une des principales hormone de stress. De plus, les chercheurs ont également mesuré une activité plus faible du lobe préfrontal du cerveau, signe d’un état de relaxation avancé. (source)
  • Selon une large étude menée dans la ville de Toronto (Canada), les habitants proches d’une forte densité d’arbres sont en meilleure santé physique et mentale que le reste de la population.Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs, dirigés par le psychologue Omid Kardan, ont croisé les données concernant les implantions des milliers d’arbres au sein de la ville avec des sondages et des dossiers médicaux des habitants.Indépendamment de l’âge et de la richesse, les lieux « verts » ont donc des effets bénéfiques sur la santé des résidents (source)
  • Les scientifiques de la Nippon Medical School mènent depuis de années des recherches sur la sylvothérapie. Le Dr Qing Li aurait ainsi démontré d’autres  bienfaits sur la santé de simples promenades en forêt : accroissement d’indicateurs de la vitalité, renforcement de l’immunité diminution d’indicateurs de stress : anxiété, dépression, colère. La sylvothérapie aurait donc une action préventive sur l’hypertension, la dépression et le cancer . (source)
  • La marche en milieu vert développe la créativité, la capacité à mémoriser et à se concentrer (source).
  • Avez-vous déjà ressenti de l’émerveillement devant un arbre gigantesque ? Comme le rapporte Marc Plano dans le magazine « Sciences Humaines », des chercheurs américains se sont intéressés à ce sentiment d’émerveillement à travers 5 expériences. Ils ont démontré que le fait de se sentir « tout petit » nous rendait plus humble, sociable et généreux à la fois. Ce type d’expérience nous éloigne de notre ego et nous dote d’intentions plus « nobles ». Ainsi, les participants à l’étude qui ont regardé des arbres immenses se sont montrés plus serviables, honnêtes  et altruistes dans des situations du quotidien. (source)

En pratique :

Testez les effets des arbres (et de la nature) avec cet exercice de pleine conscience (source : 52 façons de pratiquer la pleine conscience )

Des études ont démontré que le contact avec la nature avait des effets positifs sur notre esprit et notre corps.

Le simple fait de regarder quelques minutes par jour les arbres se solde par une baisse du stress, de la tension artérielle et une amélioration de notre bien-être général.

« Tout au long de la semaine, prenez le temps de regarder les arbres. Plusieurs aspects vous intéresseront : leur forme (arrondie ou élancée ; contour net ou effiloché), leur hauteur, la position des branches, le type de feuillage et sa couleur. Ne laissez pas votre esprit se livrer à une quelconque analyse : contentez-vous de regarder et d’apprécier.

Un bon moment pout regarder les arbres : quand vous vous promenez, quand vous êtes arrêté à un feu rouge en voiture, par la fenêtre à votre travail,…

Si possible, promenez-vous dans un parc, une forêt, une rue bordée d’arbres. regardez de près leurs feuilles, leur écorce. Dites-vous que les arbres expirent ce que nous respirons (de l’oxygène), et retirent ce que nous expirons (dioxyde de carbone). »

 

Pour terminer et éveiller votre curiosité, je vous invite à découvrir cette vidéo à propos du langage des arbres.

A visiter :

 

Un livre à dévorer : « La vie secrète des arbres » de Peter Wohlleben

 

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂