Comment se débarrasser de l’illusion de tout contrôler

« Le tourbillon dans notre tête vient, au moins en partie, de la volonté de tout maîtriser de notre vie. Nous nous embarquons dans le désir de tout contrôler, tout diriger. Cela sécurise. Or c’est cette volonté qui nourrit le mental dans son activité incessante. Notre mental bouillonne parce que nous avons peur. »

C’est Denis Faïck qui s’exprime ainsi dans son livre « Débrancher la machine à pensées« .

Il continue en citant les peurs qui nous hantent :

  • peur de l’inconnu.
  • peur de l’avenir.
  • peur d’échouer.
  • peur de l’incertitude.
  • peur de ne pas être à la hauteur.
  • peur de ne plus être aimé.
  • peur de perdre le pouvoir.
  • peur de se regarder en face.
  • etc.

Pour apaiser ces peurs, nous tentons de nous rassurer en essayant de tout contrôler. Mais tout contrôler est impossible.

Alors, comment procéder pour retrouver le calme mental ?

Déjà, bannissons les expressions comme « j’aurais dû », « j’aurais pu » « Je devrais » qui nourrissent le regret et l’illusion de tout contrôler. Supprimons aussi le mot « perfection » qui induit un référentiel absolu que tout le monde poursuivrait.Or, c’est faux. La perfection est un jugement et par là-même, il est subjectif, dépendant du schéma de pensées de chacun.

 

Ensuite, admettons ces peurs. Acceptons-les, accueillons-les au lieu de les laisser en arrière-plan de notre conscience car c’est là qu’elles donnent naissance aux ruminations mentales.

Ecrivons-les sur une feuille car certaines peurs ne résistent pas à la mise en lumière. Elles perdent leur aspect irrationnel et leur substance. Nous pouvons d’ailleurs souvent poser quelques exemples de notre vécu pour invalider les peurs.

 

La troisième étape consiste à s’inscrire dans le choix et l’action au présent. 

Agissons sans penser au résultat. Faisons de notre mieux.

Donnons nous aussi le droit à l’erreur pour court-circuiter la peur de l’échec. Rappelons-nous que malgré nos erreurs, nous sommes encore là. Nous avons appris, nous avançons. Notre cerveau nous y aide.

Et surtout, choisissons et ayons conscience des choix possibles.

Tal Ben-Shahar nous donne quelques exemples de choix dans son livre « Choisir sa vie : 101 expériences pour saisir sa chance ».

  1. Vivre sa vie, sans plus ou Choisir de choisir
    « Choisir que le droit de choisir sa voie est un privilège sacré. Servez-vous-en. Habitez le possible. » Oprah Winfrey
  2. Se mettre en colère ou Prendre du recul.
    « Tout un chacun peut se mettre en colère. C’est chose facile. Mais être en colère contre la juste personne, au juste degré, au juste moment, pour une juste raison et de la juste manière, voilà qui l’est moins. » Aristote
  3. Fermer les yeux sur les trésors de la vie ou Être ouvert à l’émerveillement.
    « Ceux qui demeurent parmi les beautés et les mystères du monde ne sont jamais ni seuls ni las de la vie. » Rachel Carson
  4. Céder à la procrastination ou Se jeter à l’eau.
    « Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. » Lao-Tseu
  5. Chercher systématiquement à vaincre ou Préférer les solutions gagnant-gagnant
    « Dans la vie, il y en a largement pour tout le monde. Avoir la « mentalité de l’abondance », c’est savoir partager le prestige, la reconnaissance professionnelle, les bénéfices et la prise de décision. C’est aussi se ménager des potentialités, des occasions, des choix, une part de créativité. » Stephen Covey
  6. Être un chercheur de tares ou Être un chercheur de bienfaits.
    « Ce doit être un jeu pour vous : voyez le côté positif en toutes circonstances.Vos réactions affectives sont à 95% déterminées par votre propre interprétation des faits. » Brian Tracy
  7. Traiter la vie avec gravité ou Faire preuve d’humour et de légèreté.
    « Un être sans humour est comme une charrette sans ressorts. Il se fait secouer à chaque caillou sur le chemin. » Henry Ward Beecher
  8. Se tracasser ou Aller de l’avant.
    « L’inquiétude ne protège pas des chagrins à venir ; elle ne fait qu’éclipser la joie du moment présent. » Leo Buscaglia
  9. S’attarder sur ses faiblesses et ses insuffisances ou Se concentrer sur ses aptitudes et ses atouts.
    « Ce sont les capacités qui comptent, et non les incapacités. » Peter Drucker
  10. Tenir bon coûte que coûte ou Lâcher prise.
    « D’aucuns pensent que tenir bon nous rend forts ; mais parfois, c’est en lâchant prise qu’on acquiert de la force. » Herman Hesse
  11. Être fataliste ou Se dire que ça ne va pas durer.
    « Quoi qu’il arrive, tout finira par passer. » Ella Wheeler Wilcox
  12. Faire la tête ou Sourire.
    « À certains moments, le sourire trouve sa source dans la joie. Mais à d’autres, le sourire lui-même peut-être source de joie. » Thich Nhat Hanh
  13. Ne rien tenter pour ne pas se tromper ou Tirer les leçons de ses échecs.
    « Vous voulez avoir deux fois plus de succès ? Alors doublez votre taux d’échecs. » Thomas Watson
  14. Ne pas tenir compte des autres ou Voir son prochain.
    « L’opposé de l’amour n’est pas la haine, mais l’indifférence. » Elie Wiesel
  15. Ne rien se permettre, ne rien se pardonner ou Être bon et généreux envers soi-même.
    « Plus vous serez bon avec vous-même, plus la bonté sera votre réaction spontanée envers autrui. » Wayne Dyer
  16. Céder au pessimisme ou Apporter partout avec soi de l’énergie positive.
    « Où que tu ailles, qu’il pleuve ou qu’il vente, emporte toujours ton soleil avec toi. » Anthony D’Angelo
  17. Rester prisonnier du passé ou Être l’artisan de son propre avenir.
    « Rien n’est joué à l’avance ; les obstacles du passé peuvent être les prémices de nouveaux départs. » Ralph Blum
  18. Céder à la peur et au manque de confiance en soi ou Avoir peur, mais se lancer quand même.
    « Le courage n’est pas seulement une des vertus ; c’est aussi la forme que revêtent toutes les vertus au moment critique. » C.S. Lewis
  19. Être sombre et grave ou Être léger et joueur.
    « C’est en n’oubliant jamais le sens du jeu et en l’intégrant dans sa vie qu’on a le plus de chances d’être un humain à part entière. » Stuart Brown
  20. Baisser les bras face à la difficulté ou S’efforcer de réaliser ses rêves.
    « Si l’on avance avec confiance dans la direction de ses rêves, si l’on s’efforce de vivre la vie que l’on a imaginée, on rencontrera un succès inespéré dans la vie ordinaire. » Henry David Thoreau

 

La quatrième étape est de s’entrainer à lâcher-prise sur ce que nous ne contrôlons pas ou plus pour nous concentrer sur notre vrai champ d’action et de responsabilité.

On peut pratiquer des affirmations (source : petit cahier d’exercices du lâcher-prise de Rosette Poletti et Barbara Dobbs) :

  • Aujourd’hui, j’accepte ce qui est.

  • Aujourd’hui je fais confiance.

  • Aujourd’hui je me fais confiance.

  • Aujourd’hui je ne blâme personne.

  • Aujourd’hui je lâche prise d’une règle inutile.

  • Aujourd’hui je me concentre sur l’amour.

  • Aujourd’hui je pardonne.

  • Aujourd’hui je remercie quelqu’un.

  • Aujourd’hui, je m’ouvre à ce qui vient.

  • Aujourd’hui je me désencombre de l’inutile.

  • Aujourd’hui j’accepte d’être imparfait(e).

  • Aujourd’hui est un beau jour pour être vivant.

  • Aujourd’hui je lâche prise de mes résistances.

  • Aujourd’hui je lâche prise du doute.

  • Aujourd’hui je dis oui.

  • Aujourd’hui je me donne une liberté nouvelle.

  • Aujourd’hui, je donne sans rien attendre en retour.

  • Aujourd’hui c’est le seul jour qui compte.

 

Ou tester la méditation :

J’aime particulièrement cette approche que nous expose Christophe André dans son livre « Et n’oublie pas d’être heureux« .

1) Décidez de stopper les efforts. Le fait de s’acharner ne changera rien.

2) Acceptez que ce n’est pas ni le moment, ni le lieu, ni la manière. Que cela ne fonctionne pas.

3) Prenez conscience de vos émotions négatives. Acceptez la colère, la déception… Dites-vous que c’est parfaitement normal.

4) Observez la réalité autour de vous. Réintégrez le présent. Vous êtes ici et maintenant. Je vous conseille de pratiquer une marche attentive pour faciliter cette réintégration dans le présent.

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂