Ho’oponopono expliqué aux enfants : 4 mots magiques pour mieux-vivre

Il y a des moments dans la vie où nous avons besoin d’une dose de spiritualité. C’est souvent une question d’équilibre et de bonheur. Des études en psychologie positive ont en effet montré que croire en quelques chose qui nous dépasse nous rendait plus heureux.

Je me suis donc intéressé à un livre conseillé par un ami : Ho’oponopono, le secret des guérisseurs hawaïens de Maria-Élisa Hurtado et Dr Luc Bodin.

Étant plutôt cartésien dans l’âme (formation scientifique et passionné de neurosciences), je vous avoue ne pas avoir caché mon scepticisme mais…la curiosité l’a emporté.

J’ai donc débuté par la biographie des auteurs : Luc Bodin est médecin diplômé en cancérologie clinique tandis que Maria-Élisa Hurtado-Graciet est spécialiste en PNL. Des auteurs sérieux donc.

 

J’ai découvert que l’Ho’oponopono était un mélange de psychologie, de programmation neuro linguistique, de méditation et de gestion émotionnelle.

Les principes de base de l’Ho’oponopono sont les suivants :

  1. la réalité physique est une création de nos pensées
  2. Si celles-ci sont erronées, elles créent une réalité erronée
  3. En revanche, si mes pensées sont parfaites, elles créent une réalité pleine d’amour
  4. Tout est à l’intérieur. Tout existe en pensée dans mon esprit.
  5. Je suis le créateur de mon univers physique tel qu’il est et je peux donc influer dessus en changeant mes pensées.

Ainsi, l’idée générale serait de supprimer ces pensées erronées. Pour cela, il suffit d’utiliser une technique très simple basée sur la structure de notre être.

Selon les auteurs, nous serions constitués de 4 éléments :

  • le subconscient : c’est la partie émotionnelle. Les mémoires résident ici.
  • Le conscient : il s’agit de notre intellect. Il nous permet de faire des choix.
  • Le superconscient : c’est notre être supérieur
  • Dieu : il se trouve à l’intérieur de chacun de nous (certains y verront l’expression de l’inconscient).

 

Pour régler un problème qui n’est autre que la réalisation d’une mémoire erronée, il suffit de demander à son être supérieur de régler le problème.

Albert Einstein disait qu’il n’était pas possible de résoudre un problème au même niveau qu’il avait été créé. C’est un peu le principe.

Afin de déclencher la résolution de ces mémoires erronées, il existe un mantra de purification :

Désolé : je ne connaissais pas l’existence de cette pensée erronée

Pardon : à la vie et à moi-même

Merci : de m’avoir indiqué le problème

Je t’aime : la vie, l’environnement, vous-même.

 

Avant de passer à la suite, je vous invite à essayer  cette formule pendant quelques jours avec les évènements désagréables que vous rencontrerez ou bien ceux que vous avez déjà vécus.

 

Et pour les enfants ?

Luc Bodin a travaillé avec Amandine Schindelholz pour produire un ouvrage sur l’Ho’oponopono destiné aux enfants.

Une fée apparait dans la vie d’une petite fille qui rencontre des difficultés afin de lui montrer comment sa manière de penser influe sur ses expériences.

Elle lui apprend alors les 4 mots magiques de l’Ho’oponono.

hooponopono

 

Conclusion :

L’approche ho’oponono permet de comprendre l’impact de nos pensées sur notre réalité (via les processus inconscients en présence). Le fait de réciter la formule basée sur les 4 expressions aide à transformer les croyances limitantes  pour adopter un point de vue plus souple, optimiste et bienveillant tout en acceptant les situations, sa part de responsabilité et les émotions associées.

Les enfants, dotés d’une plus grande imagination que les adultes, bénéficient encore plus facilement des bienfaits de la méthode.

 

2 livres à lire ou à offrir à propos de l’Ho’oponopono :

1 réponse

  1. Lydie Roussineau dit :

    Merci, je trouve génial de l’avoir simplifié pour les enfants avec des illustrations qu’ils peuvent comprendre. Merci de nous apporter votre aide, pour leur apprendre à mieux vivre !

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂