Un conte pour aider les enfants à lâcher prise et déstresser

L'art d'apaiser son enfant Lise BartoliJe vous invite à découvrir aujourd’hui un conte pour aider les enfants à déstresser et à lâcher-prise. Il est extrait du livre de Lise Bartoli « L’art d’apaiser son enfant pour qu’il retrouve force et confiance.« 

Nous reviendrons sur cet ouvrage très bientôt car il contient de très nombreux outils pour écouter et parler autrement à nos enfants : exercices, exemples de visualisation positive, contes métaphoriques et même une méthode pour créer nos propres contes.

Ce conte s’intitule « Le Paquebot sous pression ». Il est préférable de le lire à l’enfant ou de le laisser lire par l’enfant sans l’analyser. Il imprégnera ainsi son inconscient.

Tu penses peut-être que la vie des navires est simple, qu’ils flottent tranquillement sur la mer. Ce n’est pas toujours le cas. Il y a les rochers qu’il faut éviter, les vagues qui sautent par-dessus bord, et bien d’autres soucis qui obligent à rester vigilant. Alors, lorsqu’un bateau sort pour la première fois du port, on lui recommande de ne pas paniquer, de rester concentré et de bien suivre son chemin. Ainsi, lorsque le paquebot Pax sortit du port, il reçut toutes les recommandations d’usage. Du coup, une fois au large, Pax était stressé. Il filait à toute vapeur tout en regardant partout s’il n’y avait pas de roc sur sa route. Il s’alertait à chaque fois qu’un nuage noir planait dans le ciel car il avait peur qu’une tempête n’arrive. À chaque nuage, sa crainte augmentait. Chaque fois, Pax imaginait que le nuage allait grossir, jusqu’à remplir le ciel et tout noircir. Le moindre petit nuage devenait un ennemi à combattre. Il n’était jamais vraiment tranquille et c’était bien fatigant. Il gardait en tête qu’il devait arriver à temps sur le rivage lointain où toute sa cargaison était attendue. Il transportait de   l’argent, de l’or et bien d’autres choses de valeur. Et s’il se perdait  ? Pax craignait de ne pas trouver sa voie et de décevoir tous ceux qui avaient confiance en lui. Alors, quand la mer se mit à s’agiter, il prit peur, commença à divaguer et tanguer. Il accéléra en se disant  : «  Il faut que j’y arrive à tout prix.  » Il mit la pression au maximum, submergé par des moments de doute  : «  Je ne vais pas pouvoir y arriver  !  » Il n’arrivait plus à se contrôler et avait l’impression qu’il ne pourrait plus lutter contre l’ouragan. C’est à ce moment qu’il croisa un autre paquebot qui naviguait doucement sur l’océan. Pax était interloqué  : «  Comment fais-tu pour ne pas être bouleversé  ?  » demanda-t-il. Le second bateau lui répondit qu’il n’y avait pas de raison d’avoir peur puisqu’il suffisait de se laisser flotter. En l’entendant parler ainsi, Pax relâcha la pression et se calma. Il s’aperçut alors que son fameux nuage noir dont il avait eu si peur était en fait plutôt blanc que gris et que l’ouragan qu’il craignait tant n’était qu’un peu de vent qui agitait gentiment la mer. À   ce moment, Pax comprit la plus grande leçon de sa vie  : rien ne sert de mettre la pression, il vaut mieux flotter en faisant confiance aux vagues qui guident dans le bon sens. Tout en prenant le temps de se détendre et de s’amuser en mer, Pax arriva à bon port, applaudi par tous ceux qui l’attendaient. Depuis, Pax est le plus tranquille des paquebots. Et dès qu’un nuage noir arrive dans le ciel, il se relaxe. Il sait qu’il a assez de force pour se maintenir sur l’eau et garder le cap.

 

Pour compléter, voici les conseils de Lise Bartoli :

  1. Relâchez la pression sur l’enfant en baissant votre niveau d’exigence peut-être trop élevé et en allégeant son emploi du temps.
  2. Posez-vous : faites un travail sur vous pour gagner en sérénité. Prenez soin de vous et acquérez des techniques anti-stress. Vous êtes le modèle de votre enfant. Il apprendra beaucoup en vous observant.
  3. Un climat serein : à la maison, adoptez un cadre zen, ayez des horaires fixes, éloignez les écrans, optez pour des rituels calmes et, pourquoi pas, une ambiance sonore apaisante (bruits d’eau, musique douce,etc.).
  4. Apprenez-lui que le stress se gère : déculpabilisez-le par rapport à ses angoisses et rassurez-le sur le fait qu’il a le droit d’exprimer ses émotions (aidez-le à les verbaliser). Dialoguez avec lui pour déterminer ses sources de stress et trouvez ensemble des solutions.
  5. Utilisez des méthodes de relaxation et des exercices de visualisation comme ceux proposés dans l’ouvrage .

 

L’art d’apaiser ses enfants est disponible sur amazon

Vous aimerez aussi...

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂