De l’importance d’exprimer notre amour et notre admiration au quotidien

L’histoire que vous allez découvrir nous rappelle qu’il est important d’exprimer notre amour et notre admiration pour les personnes qui nous entourent.

Elle permet aussi de comprendre que nous devons penser régulièrement à ces preuves de notre valeur, de notre dignité et de notre appartenance à l’humanité, surtout face aux difficultés de la vie.

 

Merci à Jack Kornfield pour avoir partagé ce récit dans son livre « Une lueur dans l’obscurité ».

 

« Une femme, professeur de mathématiques dans l’Indiana, avait une classe pleine d’élèves bruyants et difficiles, comme cela arrive à tout enseignant à un moment ou à un autre de sa carrière.

Lors d’une journée particulièrement éprouvante, juste avant les vacances, comprenant que personne n’avait la moindre intention de faire des maths, elle décida d’interrompre son cours et écrivit sur le tableau les noms des trente et un élèves, puis elle demanda à chacun d’eux de les recopier sur une feuille. Une fois que tous eurent terminé, elle leur donna un quart d’heure pour écrire à côté de chaque nom ce qu’ils admiraient chez cette personne. Ensuite, elle ramassa les feuilles et laissa partir les élèves.

Quelques mois plus tard, un jour où cette même classe avait à nouveau du mal à être attentive, elle interrompit son cours en disant : « J’ai quelque chose à vous donner. » Et elle distribua à chacun une feuille sur laquelle elle avait collé sous le nom de l’élève les commentaires admiratifs que ses camarades de classe avaient écrits.

Des années plus tard, cette femme reçut un appel de la mère de l’un de ses élèves. Celui-ci, après avoir passé le bac, s’était engagé dans l’armée et avait été tué au Moyen-Orient. La mère demandait à l’enseignante d’assister aux obsèques de son fils. À la fin de la cérémonie, alors que tout le monde se tenait debout autour de la tombe pour rendre hommage à ce garçon, cette mère s’approcha de l’enseignante et lui dit :

« Mon fils avait très peu d’objets sur lui lorsqu’ils ont trouvé son corps, mais il avait ceci dans sa poche. »

Elle lui tendit la feuille sur laquelle était écrite la liste des trente qualités dressée par ses camarades de classe. À l’évidence, ce morceau de papier avait été maintes fois plié et déplié. Une jeune femme intervint alors : « Oh oui ! moi aussi. J’ai le mien. Je le regarde quand les choses deviennent difficiles. »

Et à son tour elle sortit une feuille. Puis, un autre jeune homme expliqua :

« Moi, je me suis servi de cette liste pour écrire mes voeux de mariage. »

 »

 

Source : « Une lueur dans l’obscurité » de Jack Kornfield

 

 

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂