Comment crier selon la communication non violente

Crier pour communiquer sans violence ? Ce titre peut sembler paradoxal tant les cris sont souvent associés à de l’agressivité.

En réalité, tout dépend du contenu de nos cris, qui sont parfois malheureusement irrépressibles (débordement émotionnel), comme un réflexe de défense.

Certains cris détruisent et alimentent les conflits tandis que d’autres permettent d’exprimer un besoin et de collaborer. Les premiers fragilisent les relations alors que les seconds donnent une chance de satisfaire les besoins de chacun tout en maintenant le dialogue.

C’est la différence entre le cri du chacal et le cri de la girafe, deux animaux emblématiques de la communication non violente de Marshall Rosenberg.

Eliane Regis, formatrice certifiée du CNVC nous explique cela.

Pour fixer les idées :

 

 

 

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂