Pourquoi nous devrions fêter le premier mensonge de nos enfants ?

Les enfants sont-ils de mauvais menteurs ? Pensez-vous pouvoir facilement détecter leurs mensonges ? Le chercheur sur le développement, Kang Lee, étudie ce qu’il se produit physiologiquement chez les enfants lorsqu’ils mentent. Ils mentent souvent, dès 2 ans, et sont en fait de plutôt bons menteurs. Il explique pourquoi nous devrions fêter leur premier mensonge et présente une nouvelle technologie de détection du mensonge qui pourrait un jour révéler nos émotions cachées.

 

 

 

3 préjugés sur les mensonges

Le premier est que les enfants ne disent des mensonges qu’à partir de l’école primaire. Le second, que les enfants sont de mauvais menteurs. Nous, adultes, pouvons facilement détecter quand ils mentent. Et le troisième : si les enfants mentent à un très jeune âge, ils doivent avoir une faiblesse de caractère, et ils seront mythomanes tout au long de leur vie. Il s’avère que ces trois idées sont fausses.

 

Dépassé 4 ans, la plupart des enfants mentent

Une expérience a démontré que quels que soient le genre, le pays, la religion, à 2 ans, 30% mentent, 70% disent la vérité sur leur tricherie. À 3 ans, 50% mentent et 50% disent la vérité. À 4 ans, plus de 80% mentent. Et dépassé 4 ans, la plupart des enfants mentent. Mentir est un épisode caractéristique du développement. Et certains enfants commencent à mentir dès l’âge de deux ans.

 

Les ingrédients d’un bon mensonge

Le premier ingrédient est la théorie de l’esprit, ou la télépathie. La télépathie est la capacité de savoir que différentes personnes ont une connaissance différente de la situation et la capacité de différencier ce que je sais de ce que sait l’autre. La télépathie est importante pour mentir car le mensonge repose sur le fait que je sais que vous ne savez pas que je sais. Je peux alors vous mentir.

Le second ingrédient clé pour bien mentir est la maitrise de soi. C’est la capacité à contrôler vos paroles, votre expression facialeet votre langage corporel, afin que vos mensonges soient convaincants. Nous avons découvert que ces jeunes enfants qui ont des capacités de télépathie et de maitrise d’eux-mêmes plus avancées mentent plus tôt et sont des menteurs plus sophistiqués.Il s’avère que ces deux capacités sont également essentielles pour nous tous pour bien vivre en société. En fait, des déficits dans les capacités de télépathie et de maitrise de soi sont associés à des problèmes développementaux graves tels que le TDAH et l’autisme. Donc si vous découvrez que votre enfant commence à mentir à 2 ans, plutôt que de vous alarmer, vous devriez fêter cet évènement !

 

 

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous ! 🙂