Non, prendre un bébé dans les bras ne le rend pas « capricieux » et ne retarde pas son autonomie

Certaines idées reçues circulent sur le fait de prendre bébé dans ses bras : cela le rendrait « capricieux », cela retarderait son apprentissage de la marche,…

Bonne nouvelle : ce ne sont là que des idées reçues et non des faits scientifiques. Prendre un bébé dans ses bras est un véritable cadeau pour le développement des enfants et pour le bien-être des parents ! Le contact est un besoin physiologique !

 

C’est ce que nous explique Isabelle Filliozat dans le magazine hors-série de Psychologie Positive consacré à l’éducation positive.

Que se passe-t-il au niveau du cerveau du bébé quand nous le prenons dans les bras

Quand nous prenons un bébé dans les bras, son cerveau est envahi par l’ocytocine, autrement appelée hormone de l’amour et de l’attachement. Lorsqu’il pleure ou est agité, cet hormone a donc une fonction apaisante, réduisant notamment le taux de cortisol et d’adrénaline dans son sang (baisse du stress).

D’ailleurs, ce taux de cortisol est élevé pour une mère éloignée de son enfant et il monte en flèche quand elle entend les pleurs de son bébé.

Le contact physique a donc un double effet : apaiser la mère et le bébé. Il en est de même pour les papas, bien sûr.

 

Le pouvoir des câlins et du contact physique affectueux

Les câlins ne sont pas seulement apaisants pendant une émotion désagréable ou du stress. Ils sont aussi des artisans de la maturation du cerveau des enfants grâce à la sécrétion d’une protéine essentielle au développement des neurones (BDNF) , et de leur résistance au stress tout au long de leur vie par activation répétée du système nerveux parasympathique.

Mieux, « le contact peau à peau dans les jours suivants la naissance a des effets durables sur la santé physique et sur les capacités intellectuelles par l’accélération de la maturation du cortex préfrontal (mémoire, concentration, langage, apprentissage, régulation du comportement, gestion émotionnelle).

 

Prendre un enfant au bras ne ralentit pas sa motricité

Les enfants souvent portés par leurs parents ont un meilleur développement moteur et sont plus rapidement autonomes.

Deux raisons à cela :

  • Le contact physique renforce l’attachement sécure qui est à la source d’une confiance qui permet à l’enfant d’explorer son environnement.
  • Un bébé porté va s’entraîner à l’équilibre car son oreille interne est stimulée par les mouvement qu’il fait en même temps que ses parents.

 

Source : Psychologie Positive Hors-Série Education 

 

 

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂