L’amour inconditionnel, source de confiance et d’épanouissement pour les enfants

« Il n’y a pas d’erreur, pas d’agissement ni d’échec qui m’empêchera de t’aimer et de prendre soin de toi. Je serai là pour toi, peu importe ce qui se passe. » Voici en substance ce que doivent sentir nos enfants pour leur épanouissement. C’est ce que l’on nomme l’Amour Inconditionnel ». Cet amour sans conditions leur procure de la confiance en eux et en leur environnement et une conscience de leur valeur inhérente. Cet amour s’exprime dans les mots et surtout dans les actes, en identifiant et répondant notamment aux besoins de l’enfant (faim, soif, repos, attention, contact, bouger,…), en l’acceptant tel qu’il est sans le juger, en remarquant ses efforts, lui permettant de faire des erreurs, en écoutant ses émotions avec empathie,…

À l’inverse, un amour conditionnel fragilise l’estime de soi et augmente la peur et l’anxiété. L’enfant comprend qu’il est aimé seulement quand il accède à une demande, qu’il remplit des critères, qu’il est quelqu’un d’autre que lui…

 

L’amour inconditionnel ne signifie évidemment pas laxisme et laisser-faire. Nous, parents, pouvons clairement verbaliser notre ressenti face aux comportements que nous réprouvons, notre colère, notre frustration,… »Je suis en colère et je t’aime ». Le « je t’aime » signifie que le lien coeur à coeur sera toujours présent. Il n’est dépendant de rien d’extérieur. D’ailleurs, ce « je t’aime » est le socle du dialogue, comme une voie qui s’ouvrirait pour transmettre ce message intrinsèque : « Tout va bien entre nous. C’est juste ce comportement qui ne me convient pas. Je vais t’aider à le modifier. Nous allons collaborer pour cela. ».

Cette approche de coeur, et le fait d’imaginer que nous agissons avec le coeur, évite de crier, d’humilier, de menacer,… car nous-mêmes nourrissons le lien et l’amour en nous. Cet amour a un effet apaisant sur le stress.

J’évoquais récemment comme astuce de dessiner un petit coeur sur notre main. Ce coeur représente l’intention de bienveillance et d’amour. Il existe également un entraînement pour renforcer l’amour et l’installer en nous. On peut ainsi pratiquer une méditation de la bienveillance et de la compassion régulièrement.

Par exemple, celle-ci :

 

Source : « Elever son enfant en pleine conscience » de Shauna Shapiro et Chris White

 

Envie de réagir ?

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂