Ces sanglots qui libèrent

un zeste de conscience dans la cuisineLorsqu’un parent nie l’expression d’une émotion chez un enfant, celui-ci annihile ses sensations. Car les ressentir serait risquer de se priver de l’amour, de l’attention et de la confiance parentale.

Malheureusement, le refoulement de ses émotions ne laisse pas indemne. C’est comme si elles étaient encore là en nous.

Et lorsque cette surdité parentale ou cette inaptitude à l’écoute s’est répétée encore et encore, l’enfant a pris pour acquis que les émotions ne pouvaient qu’être tues, et finalement enfouies, menaçant de ressurgir avec une grande force destructrice une fois adulte.

Comme Isabelle Filliozat le rapporte dans son livre « un zeste de confiance dans la cuisine« , « les scientifiques ont prouvé que le fait de supprimer une émotion n’aide guère à résoudre les problèmes et altère notre santé ».

Et en effet, si on tente de fuir ou d’éviter une douleur , on se contracte tout autour pour ne pas la sentir mais ceci a pour effet de la renforcer.

Alors que si nous nous concentrons sur une sensation en l’acceptant, elle se transforme naturellement. Ce sont les vertus de la pleine conscience.

 

Libérons nos émotions ou identifions les réactions émotionnelles parasites

Pleurons jusqu’à se sentir libéré. C’est le conseil d’Isabelle Filliozat. Et si nous ne nous sentons pas libéré par ces larmes, c’est que nous avons affaire à une réaction émotionnelle parasite (une émotion qui en cache une autre).

Il s’agit d’une réaction provoquée par une pensée, un souvenir, une interprétation de la réalité, par des associations mentales issues de notre passé, par des conditionnements.

Le danger de ces réactions émotionnelles parasites est qu’elles se renforcent quand nous les exprimons. Donc si nous ne nous sentons pas soulagé mais au contraire encore plus mal d’avoir exprimé une émotion, tâchons de débusquer l’émotion qui se dissimule derrière ce leurre.

 

Pour trouver cette émotion primaire au delà de l’émotion parasite, nous devons nous reconnecter avec nos sensations qui sont nos meilleurs guides.

Et pour cela, l’auteur nous invite à réaliser un exercice de pleine conscience.

les scientifiques ont prouvé que le fait

Méthode de pleine conscience 

Si vous vous sentez en colère ou triste, portez votre attention sur votre respiration. Puis scannez mentalement votre corps du sommet du crâne au petit orteil. Si vous ressentez une oppression ou une tension à un endroit, observez simplement, sans commenter. Si vous commentez inconsciemment, remerciez pour l’avoir repéré et laissez partir ce commentaire comme il est arrivé. Recentrez-vous sur vos sensations et votre respiration. Si une émotion afflue et que des larmes montent à vos yeux, laissez-les venir en étant attentif à ce que vous éprouvez. Acceptez ces émotions. Vous devriez bientôt avoir une impression de bonheur profond qui signe le contact avec vous-même.

 

Guérir de son passé…

Comme je l’évoquais en introduction, nous avons été habitués, depuis notre enfance, à garder nos émotions pour nous, à nous calmer, à réprimer,…Ainsi, les émotions sont devenues des symboles de faiblesse et de souffrance.

Il est temps d’inverser cette tendance car l’expression émotionnelle est surtout liée à une plus grande confiance en soi et une capacité à prendre de meilleures décisions.

Et la cuisine est le lieu idéal pour se libérer par exemple de la tristesse et de la colère.

Pleurer atteste de ce qu'un homme fait preuve du plus grand des courages, celui de souffrir.

Ces sanglots qui libèrent

La tritesse se décharge par les pleurs. Mais si vous ne parvenez pas à pleurer, les oignons seront d’une grande aide.

En effet, quand vous épluchez un oignon, un enzyme va réagir avec l’air pour fabriquer un composé lacrymogène et de l’acide sulfurique. Votre cerveau déclenche des larmes qui se mettent alors à couler abondamment pour rincer les yeux de cette attaque. Ces larmes se transformeront bientôt en larmes de tristesse pour évacuer les hormones du stress de votre organisme.

Ce sont les sanglots qui libèrent. Ne les retenez pas, laissez exprimer votre émotion. N’ayez aucune honte. Si vous ne le faites pas, vous finirez par craquer à un moment ou à un autre.

 

Synthèse et conseils :

Je souhaite attirer votre attention sur plusieurs points relativement à cet article :

 

– si vous êtes parents, ne réprimez jamais l’expression des émotions de votre enfant en disant par exemple « mais non tu n’as pas mal » « tu n’es pas triste,voyons » « d’autres sont plus malheureux que toi ». Si vous le faites, votre enfant refoulera ces émotions et sera incapable de les gérer plus tard.

– l’expression des émotions est une force (et non une faiblesse). Elle permet d’avoir confiance en soi et de décider avec beaucoup plus de pertinence.

– pratiquez la pleine conscience pour apprendre à observer vos pensées et à accepter les émotions qu’elles provoquent.

– mettez des mots en face de vos émotions (voir cet article).

– dans vos rapports avec les autres, je vous conseille de pratiquer la communication non-violente (voir cet article).

 

Ressources :

 

  • Gestion des émotions

Pour comprendre nos émotions, je vous invite à regarder cette vidéo.

ENFANTS :

– Pour accompagner les émotions de votre enfant, je vous conseille de lire cet excellent article pour exprimer la colère ou encore d’utiliser le tableau de émotions.

– pour les livres :

Au coeur des émotions de l’enfant d’Isabelle Filliozat

ADULTES :

– un zeste de conscience dans la cuisine d’Isabelle Filliozat

– cahier de travaux pratiques pour apprendre à gérer ses émotions d’Isabelle Filliozat.

Le décodeur des émotions de Yves Alexandre Thalman

 

  • Pour vous exercer à la pleine conscience :

ADULTES

Méditer jour après jour de Christophe André

 

ENFANTS

Calme et attentif comme une grenouille d’Eline Snel.

1 réponse

  1. ... dit :

    quand j’étais petite, je m’inventais chaque soir dans mon lit, des histoires très tristes, pour finir en sanglot ! J’adorais ça :p

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂