Comment aider les enfants à se sentir en sécurité (et être heureux)

Un enfant qui ne se sent pas en sécurité physique ou affective aura bien du mal à s’épanouir, à explorer, à s’affirmer et à se socialiser. Boris Cyrulnik y voit même un frein au développement de l’empathie.

Il en est de même pour nous, adultes. Lorsque nous ne nous sentons pas en sécurité, nous sommes tendus et nous recroquevillons, ayant peur de sortir ou d’accorder notre confiance à autrui. Cette insécurité peut devenir chronique…

Les parents et l’éducation dès les premières années contribuent à nourrir et renforcer cette sécurité intérieure qui nous aide à nous ouvrir sur le monde.

Le tableau ci-dessous issu du livre « Je crois en toi » résume quelques actions simples qui alimentent la sécurité et à l’inverse, celles qui dégradent ce sentiment de sécurité :

 

Retenons que la tendresse et la bienveillance sont bénéfiques à l’éclosion du sentiment de sécurité.

Certaines phrases dites aux enfants complètent cette attitude sécurisante comme celles-ci :

 

 

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂