Dire merci en haïku : une pratique qui rend heureux

« Lire et écrire des poèmes courts agrandit notre vie« , telle est la promesse du magnifique livre de Pascale Senk « l’effet haïku ».

L’auteure nous guide entre les lignes de cet exercice d’écriture et d’observation de ce qui nous entoure et ce qui vibre en nous. C’est cela la magie du haïku, cette capacité à sublimer les détails, à saisir des instants, à ressentir intensément.

Dans les différentes pratiques suggérées, se trouve la gratitude. Rédiger un haïku pour remercier, célébrer, dire « merci » nous transporte dans la traversée d’une pure émotion de joie, comme si les mots cristallisait un état magnifique, immortalisant l’éclat d’un rayon de soleil, la quintessence d’un souffle, la beauté d’un sourire,…

Cet effet de la gratitude est d’ailleurs prouvé scientifiquement par les études en psychologie positive notamment relayées par le professeur de psychologie Robert E. Emmons, spécialiste mondial de la gratitude.

 

Alors, comment capter ces cadeaux qui nous entourent et continuer à s’émerveiller de ce que nous avons ?

 

Apprenons tout d’abord à construire un haïku :

  • Il s’agit d’un poème en trois lignes (courte/longue/courte) de 5/7/5 syllabes
  • avec un ancrage saisonnier (kigo)
  • une césure rythmique ou grammaticale (kireji)

Puis à exprimer notre gratitude et nos célébrations en les déposant, pourquoi pas, dans un cahier de gratitude :

 

Pour les trésors de la nature et des saisons
Soleil de juillet

et pourtant une ombre verte

au milieu du lac.

(Lucien Guignabel)

 

Toujours à la même place

L’arbre bouge ses feuilles

D’innombrables façons

(Thierry Cazals)

 

rouge, rose ou blanc ?

arrivée des hortensias

de juin- sans savoir

(Pascale Senk)

 

Première neige

qui donc pourrait demeurer

dedans la maison ?

(Takarai Kikaku)

 

La rivière en été,

quel plaisir de la traverser

les sandales à la main !

(Yosa Buson)

 

Pour une naissance 

flocons de mars –

comme un arc de nacre

au beau front d’Ines 

(Pascale Senk)

 

Pour un repas entre amis

Nos éclats de rire

grandes cascades dans la nuit

oh la mer en bas !

(Pascale Senk)

 

 

À lire :

« L’effet haïku » de Pascale Senk (disponible ici)

« Mon année haïku » de Pascale Senk (disponible ici)

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂