Dire « merci » et « je t’aime » enrichit la vie

Que ce soit dans le couple, avec nos enfants ou avec nos amis, dire plus souvent « je t’aime » et « merci » est un excellent moyen d’embellir la vie de tous en nourrissant la tendresse et la gratitude !

C’est une base de la communication positive, certes, mais est-ce suffisant ?

Non car il est essentiel de dire pourquoi nous ressentons cet élan d’amour et de gratitude.

Et par pourquoi, j’entends ce que les actes de l’autre provoquent en nous. C’est une approche intime et authentique. Nous révélons ce qui nous touche au plus profond de nous, en nous mettant presque à nu. En employant le « je » au lieu du « tu ».

« Je suis heureux/se quand tu me tiens la main. » est mieux que « tu es génial(e) » car cette dernière expression est impersonnelle et peu précise.

 

Ce n’est pas évident de communiquer de la sorte tant nous sommes souvent habitués à taire ou camoufler ce que nous ressentons, de peur d’être jugé ou exclu.

Afin de « briser la glace », commençons par écrit (moins intimidant) en réunissant mentalement les souvenirs de ces micro-moments :

« Merci pour les fleurs que tu m’as apportées hier. »

« Merci pour ta présence bienveillante ces derniers jours. Ceci m’a donné la force de passer cette épreuve. »

« Je t’aime parce que tu es simplement présent quand j’en ai besoin. »

« Je t’aime parce que tu es toi. »

« J’aime ta façon de me regarder. »

« Merci pour ton aide lors du repas d’hier. J’avais besoin de souffler. »

« J’aime ton sourire. »

 

Dès que nous sentons que nos écrits sont naturels et sincères, passons à l’oral !

 

Si nous regardons plus attentivement ces instants, nous verrons que ce sont nos besoins qui ont été satisfaits par l’action d’autrui.

La satisfaction de nos besoins nous apporte de la joie. 

L’insatisfaction de nos besoins produit l’effet inverse. Et cette insatisfaction peut nous pousser à critiquer, reprocher, râler, accuser au lieu de simplement demander ce dont nous avons besoin.

D’ailleurs, si nous observons ces besoins qui sont communs à tous les êtres humains, nous assisterons à la prolifération des sourires sur le visage des personnes à qui nous disons « je t’aime » et « merci ». Car leurs besoins d’attention, de reconnaissance, de confiance, d’intimité, de contact, de partage, de chaleur humaine,… seront alors remplis. C’est un feu d’artifice qui réchauffe le coeur et un cercle vertueux qui s’installe doucement !

 

Pour progresser dans cette voie, je vous invite à lire « La communication Non Violente » de Geneviève Bouchez Wilson et Pascale Molho dont je me suis inspiré pour cet article.

 

 

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂