L’intuition : un lien vers soi

Notre intuition nous envoie de nombreux messages dans la journée (et même la nuit). Cependant, nous en étouffons une bonne partie sous une montagne de jugements ou d’excuses.

Pourtant, l’intuition, même si sa logique nous échappe, a souvent raison. Nous nous en rendons compte rapidement ou bien plus tard.

Il y a une part de nous qui n’a pas envie d’entendre cette voix. Comme si elle avait peur. Armelle Six pense que cela nous montre surtout à quoi nous sommes attachés.

Pour le savoir, nous pouvons alors établir un dialogue intérieur en nous proposant

« Ok, qu’est-ce qui ne veut pas entendre en moi ? Quel est le risque si j’entends ? Montre-moi. »

L’auteure du livre « Le bonheur quoi qu’il arrive » nous invite à nous libérer des réticences et à « se mettre en prière » pour s’écouter afin de trouver l’être que nous sommes. Cette connexion avec notre moi profond est une source d’apaisement et de bien-être.

Donc, commençons par nourrir l’intention de s’écouter vraiment. C’est la première étape qui est en accord avec le flux de la vie, tout simplement.

Les parasites : les désirs

Les désirs sont des parasites sur la ligne qui nous permet de communiquer avec notre être.

On veut être aimé, être quelqu’un, être reconnu, on veut acheter tel objet,…

Nous croyons que la concrétisation de ces désir nous rendra heureux mais c’est faux car c’est une course vaine qui ne se termine finalement jamais. Le vraie bonheur est en nous, lorsque nous écoutons notre guidance intérieure autour d’un but : la reconnaissance de ce que l’on est.

Alors, plutôt que de laisser pousser les désirs, faisons confiance à la vie et à ce qu’elle fait raisonner en nous. C’est cela l’authenticité derrière l’illusion.

 

Je termine avec une citation d’Armelle Six :

« Tous nos problèmes viennent simplement du fait que l’on ne s’écoute pas et qu’ainsi, on se coupe constamment du flux de la vie.

On n’a pas été éduqué à vivre de cette façon. Dès notre plus jeune âge, on nous a appris à écouter nos parents puis à obéir à nos professeurs. Constamment, notre autorité a été mise à l’extérieur de nous et peu à peu, on s’est coupé de notre autorité intérieure. On a été éduqué à emmagasiner des connaissances, ce qui est différent. Mais dans l’écoute de soi, il n’y a pas de connaissance à avoir, il n’y a rien à comprendre non plus. Il s’agit simplement d’aller avec la vie. »

 

Source : « La bonheur quoi qu’il arrive » de Robert Eymeri

 

Envie de réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Envie d’avoir une vie plus positive ? Rejoignez-nous sur Facebook ! 🙂