Le plus important ce n’est pas pourquoi mais comment

Le plus important ce n'est pas pourquoi

Il y a différentes manières de voir la vie en rose. Le vocabulaire que nous employons en fait partie.
J’ai banni quelques mots dans mes écrits et discussions.

Le plus important est certainement le “pourquoi” qui a laissé sa place au “comment”.
Ainsi je ne me demande pas pourquoi une tentative ne fonctionne pas mais bien comment faire pour qu’elle fonctionne. Le problème inextricable se transforme en actions et donc en solutions.

Voici quelques autres ajustements :
Je ne dis plus “toujours”, “jamais” ou “tout le monde”.
C’est beaucoup trop définitif et péremptoire. Et ça a le don de me déprimer.

Je dis “je veux réussir” plutôt que “j’aimerais reussir”. D’ailleurs, je n’emploie quasiment plus le conditionnel.

Pour avoir le moral au beau fixe et relever des défis, essayez ces trucs. Changez vos habitudes de langage. Votre perspective et votre motivation s’en trouveront grandement améliorées.

Notre langage et  notre comportement reflètent qui nous sommes et qui nous voulons être.

Et les mots proférés ont un caractère magique. Ils produisent un effet sur le corps.

Répétez après moi : “je me sens de mieux en mieux. Tout avance selon mes désirs.  Je ne vois que les solutions.”

Alors ? Vous ressentez ce regain d’optimisme?
🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.