Je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme

Alors qu’il était détenu à Robben Island à la prison de Pollsmoor pendant 27 ans, Nelson Mandela récitait Invictus (invaincu en latin), quatrain écrit en 1875 par William Ernest Henley.

Je vous laisse découvrir et partager ce texte inspirant et puissant. Un pilier de la motivation.

 

Dans la nuit qui m’environne,

Dans les ténèbres qui m’enserrent,

Je loue les dieux qui me donnent

Une âme, à la fois noble et fière.

 

Prisonnier de ma situation,

Je ne veux pas me rebeller.

Meurtri par les tribulations,

Je suis debout bien que blessé.

 

En ce lieu d’opprobres et de pleurs, 

je ne vois qu’horreur et ombres.

Les années s’annoncent sombres

Mais je ne connaitrai pas la peur.

 

Aussi étroit soit le chemin,

Bien qu’on m’accuse et qu’on me blâme

Je suis le maître de mon destin,

Le capitaine de mon âme.

 

Je suis le maître de mon destin, le-4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.