Le paradoxe du choix : au plus nous en avons au moins nous sommes heureux

Voici un paradoxe étonnant :

Au plus nous avons de choix, au moins nous sommes heureux.

 

Le psychologue Barry Schwartz explique particulièrement bien ce paradoxe dans la vidéo TED ci-dessous.

Il prend pour base de son argumentaire l’assortiment proposé dans les supermarchés avec des gammes de plus en plus étoffées.

ice-cream-410330_1280

Un grand choix a 4 effets chez l’individu :

1) il le paralyse plutôt que le libérer : que choisir ?

2) il le déçoit car, en cas d’imperfection du produit choisi, et cela ne manquera pas car la perfection n’existe pas, il regrettera de ne pas avoir fait un autre choix ! A chaque fois qu’on choisit une chose, on choisit de ne pas faire d’autres choses.

3) l’escalade des attentes : au plus on a de choix, au plus on cherche la perfection. Avec 100 jeans différents à choisir, il y en a forcément un parfait !

4) l’estime de soi : lorsque nous avons beaucoup de choix possibles, en cas de déception, nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-même. Pourquoi avoir choisi celui-ci ! 

Conclusion : Nous vivons dans un monde d’abondance matérielle qui cause plus de frustration que de plaisir.

 

Nous retiendrons notamment cette phrase  : Le secret du bonheur est d’avoir peu d’attentes.

 

Le conseil anti-déprime :

Face à ce paradoxe, il y a une méthode très simple pour garder le moral au beau fixe malgré les choix que nous devons faire au supermarché et dans nos vies : tenir une liste de nos souhaits.

Pour faire vos courses, n’attendez pas d’être plongé dans la confusion devant un assortiment énorme au supermarché. Faites une liste de ce dont vous avez besoin et de l’argent que vous voulez dépenser. Réfléchissez à tête reposé face à vos placards ou établissez une liste au fur et à mesure de vos manques.

Accordez-vous un pourcentage d’erreur lié à de l’achat plaisir.

Exemple :

J’ai prévu de dépenser 110€ et je viens de terminer mes courses, je m’accorde 5 ou 10€ pour céder à un achat plaisir ou prendre une marque légèrement plus haut de gamme que d’habitude.

 

Dans la vie, cela fonctionne de la même manière :

Listez ce que vous aimez et qui a du sens pour vous et sautez sur les occasions relatives à ces objectifs. Ainsi vous ne vous disperserez pas et ne serez pas frustrés pour des choix qui, de toute façon, ne vous auraient rien apporté.

 

Et dans tous les cas , faites de votre mieux maintenant et vivez le moment présent. Vous ne serez jamais déçu.

 

 

BONUS : Si vous travaillez dans le marketing, demandez-vous quelle largeur et quelle profondeur de gamme sont idéales pour optimiser les rotations de stock et fidéliser les clients de votre enseigne. La simplicité a parfois du bon surtout si vous concentrez vos efforts dans le service client ! 🙂

 

« Le Paradoxe du choix : Et si la culture de l’abondance nous éloignait du bonheur » de Barry Schwartz est disponible sur Amazon.

paradoxe du choix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.