Le bronzage est une drogue

le bronzage est une drogue

Vous connaissez des accro au bronzage ? Si c’est le cas, l’explication de cette addiction a peut-être été découverte.

 

Une étude sur des souris, réalisée à l’hôpital de Boston, a montré que les ultra-violets provoquent la libération d’endorphine (substance analogue à la morphine) qui entraînent un sentiment d’euphorie et une anesthésie partielle.

Quand les doses sont réduites, les souris se comportent comme si elles étaient en manque : elles tremblent et sont nerveuses.

 

Source : Cerveau & Psycho septembre octobre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.