J’arrête de râler en 21 jours !

En moyenne, les français râlent entre 15 et 30 fois par jour ! Il faut bien l’avouer, nous nous laissons tous aller à notre propension à râler : contre les automobilistes, contre l’administration, contre le désordre à la maison, contre la météo, contre les collègues… contre tout ce qui nous empêche de ressentir du plaisir au quotidien !

Christine Lewicki fait partie de ces râleurs mais elle a décidé de ne pas attendre « plus tard » pour être heureuse. Elle ne veut pas mourir en se rendant compte qu’elle a passé sa vie à pester contre ses journées soit disant « pourries » (mais qui finalement sont juste des journées normales !).

Elle s’est alors mis en tête de relever un challenge : arrêter de râler en 21 jours. Il s’agissait de porter un bracelet au poignet et le changer de côté à chaque fois qu’elle râlait, l’objectif étant de le conserver au même bras pendant 21 jours consécutifs.

Elle partage avec nous dans cette vidéo les cinq leçons apprises au cours de ce challenge :

  1. Arrêter de râler ne veut pas dire tout accepter : ce qui agace aujourd’hui agacera toujours demain ! Il faut être entrepreneur de sa vie pour changer certaines choses du quotidien afin de l’améliorer.
  2. Comment définir la râlerie ? Comment distinguer communiquer et râler ? Christine Lewicki définit trois critères :
    a) Le ton de la voix : est-elle en train de crier ou de ruminer ? Si oui, elle râle !
    b) Le positionnement physique et spatial : est-elle en train de pointer l’autre du doigt ? est-elle en train de l’accuser? de le mettre en position de coupable ? de se dédouaner sur l’autre afin que ce soit lui et pas elle qui trouve une solution ? Si oui, elle râle !
    c) La justesse des propos : exagère-t-elle ? dramatise-t-elle une situation ? Si oui, elle râle !
  3. Comment réagissons-nous si l’on se met à la place de la personne sur qui on râle ? Deux attitudes sont possibles :
    a) La prise de distance : on montre son désintérêt en quittant la pièce ou bien en s’échappant mentalement. Dans ce cas, on cherche à se protéger mais on ne prend pas en compte le message exprimé par le ou la « râleur(se) »
    b) La défense : on cherche à avoir raison, à répondre à l’attaque par la contre-attaque.

En conséquence, râler n’entraine que fuite ou conflit : pourquoi alors continuer dans une voie inefficace ?

  1. Il est facile de râler : la râlerie est une conversation de bas niveau qui n’engage personne.Râler crée du lien. Il est fréquent d’arriver sur son lieu de travail en pestant contre les embouteillages ou le temps. Ces râleries procèdent d’une stratégie d’appartenance. Or ces liens ne sont ni sains ni sources de bien-être. Christine Lewicki propose donc de les remplacer par des « célébrations » : complimenter, parler ce qui nous fait vibrer, de ce qui nous fait plaisir, engager une conversation positive pour créer des liens sincères.
  2. Prendre la responsabilité de sa vie évitera que des situations ordinaires ne déclenchent une vague de colère et de haine en nous. Christine Lewicki explique que la paperasse, les responsabilités professionnelles et familiales prennent toute la place dans notre existence et que nous n’avons alors plus d’espace pour exister, pour exprimer notre personnalité et nos envies. Elle propose alors de prendre des décisions pour apporter du bien-être et du plaisir dans nos quotidiens comme bloquer des créneaux pour méditer, danser ou encore se balader.

Et peut-être que vous recevrez un cadeau comme elle au terme de ce challenge. Je vous laisse découvrir de quelle énorme satisfaction et fierté elle a pu bénéficier au terme de cette aventure !

 

J’arrête de râler est disponible sur Amazon au format poche et audio:
j'arrête de râler en 21 jours

 

j'arrête de râler en 21 jours

 

1 réponse

  1. juillet 31, 2015

    […] Découvrez nos meilleures astuces du livre «  J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} «  pour une communication positive et bienveillante dans l’article intégral sur le site Anti -déprime – Cultivons l’optimisme !  ainsi que  le challenge J’arrête de râler en 21 jours ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.