Programme anti-déprime jour 2 : altruisme, bonté, bienveillance, générosité.

Je peux vous aider ?

Merci d’être là pour ce deuxième jour du programme garanti 100% anti-déprime.

J’espère que vous avez tous apprécié la première étape qui consiste à ouvrir un journal de gratitude.

Le thème de ce deuxième jour est clairement orienté vers autrui puisqu’il s’agit de l’altruisme, de la bonté ou encore de la bienveillance. La magie de cette étape du programme est que l’altruisme fait autant de bien à la personne qui le pratique qu’à celle qui le reçoit.

 

Règles du jeu :

 

  • Choisissez un jour dans la semaine (programmez-le sur votre agenda).
  • Faites ce jour-là une bonne action importante ou plusieurs petites bonnes actions (de 3 à 5). Attention, il s’agit de faire des actions « en plus » que d’habitude sinon vous ne ressentirez aucun bénéfice.
  • Variez les bonnes actions d’une semaine sur l’autre. Afin d’éviter un phénomène d’accoutumance, diversifiez vos actes de bonté.
  • N’en faites pas trop ou pas assez. Dans le premier cas, les bonnes actions deviendraient des contraintes et dans le deuxième cas, vous ne ressentirez aucun bien-être.

 

Les effets de l’altruisme :

 

Sonja Lyubomirsky a vérifié que la bonté produisait un sentiment de bien-être lié aux points suivants :

  • Le fait d’être bon nous invite à voir autrui de manière positive et charitable. En agissant généreusement, nous nous sentons moins coupable et sommes moins inquiets face aux difficultés d’autrui.
  • Elle renforce l’estime et la confiance en soi : vous changez le regard sur vous-même en faisant preuve de compassion. Votre image s’améliore significativement et durablement.
  • Faire preuve de bonté modifie la perception de nos propres difficultés : notre situation apparait comme moins dramatique que ce que nous croyions. D’autres connaissent plus de malheurs que nous.
  • L’altruisme amplifie l’intégration sociale en créant des liens forts et positifs entre les personnes. Les individus que vous aidez vous apprécient et seront susceptibles de vous aider plus tard.

 

Quatre dernières choses :

 

  1. ne soyez pas pudique. Pratiquez ouvertement l’altruisme. Ceci entrainera une chaine de générosité et une contagion du phénomène.
  2. soyez spontané, suivez votre coeur, n’attendez pas que quelqu’un vous réclame de l’aide pour lui porter assistance.
  3. privilégiez l’aide réelle plutôt que virtuelle.
  4. chaque geste compte.

 

Conseil lectures :

Apprendre à être heureux de Tal Ben-Shahar (cahier d’exercices et de recettes)

Comment être heureux et le rester de Sonja Lyubomirsky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.