Ne pleurons pas parce que c’est fini, réjouissons-nous que ce soit arrivé !

Extrait d’un récent dialogue sur une place de parking :

– Je suis triste que nous devions nous séparer si vite.

– Tu regrettes que nous nous soyons vus après tant d’années ?

– Heu…non ! Au contraire !!!

– Bien. Alors, soyons heureux que cette rencontre ait pu se faire enfin ! Restons sur une note optimiste !

– Tu as complètement raison ! C’était super !

 

On est optimiste de volonté parait-il car le pessimisme est plus naturel chez nous (voir cet article).

Et si nous nous entrainions pendant 21 jours pour que cette attitude mentale positive devienne une habitude ?

Et si nous formions notre entourage à l’être aussi pour créer une dynamique positive ?

Ne pleurons pas parce que c'est fini, (1)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.