Parents, comment éviter de céder à la colère

La colère est la réponse à ce que notre cerveau considère comme une situation de danger.

Il s’agit donc d’une réaction à une interprétation de la réalité. 

Souvenez-vous de ce schéma sur l’ABC des pensées pour cerner ce principe.

TCC

 

 

Il est aussi important de comprendre que le seuil de tolérance au-delà duquel se déclenche cette colère est fortement influencé par le stress cumulé de nos vies.

C’est pourquoi, un évènement minime (comme un verre renversé par un enfant) peut déclencher une énorme colère car vous avez connu un pic de stress quelques heures/jours ou semaines précédents. Votre résistance est alors au plus bas. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

 

Nous allons passer maintenant aux solutions concrètes pour maitriser notre colère et garder le contrôle de la situation :

kiss-331669_1280

1) Comment abaisser votre niveau moyen de stress
  • Pour abaisser votre niveau de stress moyen, je vous conseille de lire dans un premier temps ceci :

« Le cœur qui bat la chamade vous prépare à l’action. Si vous respirez plus vite, il n’y a aucun problème. Ça apporte plus d’oxygène à votre cerveau. Le stress est donc bénéfique. Il vous aide à surmonter les épreuves. Mieux, il a des vertus sociales car il vous emmène à rechercher la présence de vos pairs. » 

Ceci est prouvé scientifiquement (tout est expliqué ici).

Avec, cette information primordiale sur les bienfaits du stress, vous ne stresserez plus de stresser…C’est déjà un grand pas.

 

2) comment maitriser la colère qui monte

Pour nous donner toutes les chances de maitriser la colère, nous allons procéder de 2 manières qui convergeront pour plus de puissance : la gestuelles et la pensée :

 

1) Prendre son enfant dans les bras et lui dire « je t’aime » : ce geste vous fera autant de bien  qu’à votre enfant et chassera toutes les intentions hostiles (merci l’ocytocine) . (Lisez cet article pour plus d’infos)

2) Obligez-vous à sourire : Le sourire a une fonction anti-stress, grâce à une libération d’endorphines. De la dopamine et de la sérotonine sont également libérées, ce qui entraîne des modifications physiologiques : le rythme cardiaque augmente brutalement puis diminue avec la respiration, les muscles et les artères se relâchent sous l’action du système parasympathique.

3) Respirez profondément et bougez lentement en pleine conscience : votre cerveau effacera l’impression de danger et vous récupèrerez le contrôle de votre cortex préfrontal, le siège des fonctions supérieures du cerveau. Il permet de réguler les émotions, la moralité, la prise de décision, l’organisation, la logique (voir cet article qui l’illustre parfaitement). Isabelle Filliozat conseille même d’imaginer des racines qui poussent de nos pieds pour s’enfoncer dans le sol pour favoriser cette pleine conscience du moment présent.

4) Formulez votre demande calmement selon les principes de la communication non-violente : lire cet article.

5) Partagez un verre d’eau avec votre enfant pour définitivement et symboliquement éteindre les dernières étincelles de colère. Buvez en pleine conscience et avec le sourire.

 

3) Comment développer sa maitrise de soi au quotidien :

Voici des exercices à pratiquer régulièrement pour développer votre bien-être et votre maitrise au quotidien :

  • Les scientifiques ont découvert que la maitrise de soi se développait si nous prenions l’habitude d’utiliser notre main non-dominante chaque jour. Vous êtes droitier, utilisez régulièrement votre main gauche pour manipuler les objets ou ouvrir les portes. Et inversement.
  • Développez votre estime personnelle : car en effet, on a tendance à se sentir facilement agressé lorsque nous manquons d’estime de soi. Voici un programme pour développer cet estime et des phrases pour renforcer votre confiance en vous.
  • Pratiquez la bienveillance, l’auto-acceptation,
  • Simplifiez votre vie : lisez cet article.
  • Communiquez positivement avec vos enfants et avec vous-même  : là-aussi, le maitre-mot est « habitude ». Ce que nous disons influence ce que nous pensons. En tant que parents, je vous conseille de lire ceci, ceci et ceci.
  • Faites le point sur vos besoins et fixez-vous des objectifs pour les remplir : lisez cet article.

 

4) Un coup de pouce supplémentaire :

Et si votre enfant est en colère ? Lisez ceci.

Aidez-le à devenir optimiste : lisez ceci.

Comment poser les bonnes questions pour une éducation bienveillante : lisez ceci.

 

Nous travaillons en ce moment sur un ebook à propos de la parentalité « épanouie ».

Pour être informé de sa disponibilité, n’hésitez pas à vous abonner à cette newsletter dédiée aux parents :

[wysija_form id= »3″]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.