Essayez de ne pas rire…

Le rire, en plus d’avoir des vertus thérapeutiques, est contagieux, en grande partie grâce aux neurones miroirs présents dans notre cerveau.

Nous allons quand même vérifier ceci avec cette vidéo :

 

Alors ?

 

Info + :

Il existe même une épidémie de rire historique : L’Épidémie de fou rire du Tanganyika

L’épidémie de rire a commencé le 30 janvier 1962 dans un pensionnat pour filles dans le village de Kashasha. Le fou rire a d’abord débuté chez 3 filles avant de se propager au reste de l’école, touchant jusqu’à 95 des 159 élèves1, toutes âgées de 12 à 18 ans. Les symptômes ont duré de quelques heures jusqu’à 16 jours chez certaines personnes. Les enseignants n’ont pas été touchés mais ont indiqué que les élèves étaient incapables de se concentrer. L’école a été contrainte de fermer le 18 mars 1962.

Après que l’école a été fermée et les élèves retournés chez eux, l’épidémie s’est propagée jusqu’au village de Nshamba, village d’origine de plusieurs filles touchées par le fou rire. En avril et mai, 217 personnes ont eu des crises de rire dans le village, la plupart d’entre elles étant des enfants se rendant à l’école ou bien de jeunes adultes. L’école de Kashasha a été rouverte le 21 mai, avant d’être fermée à nouveau à la fin du mois de juin. En juin, l’épidémie de rire se répand jusqu’à l’école primaire pour filles de Ramashenye, près de Bukoba, touchant 48 filles. Une nouvelle vague a débuté à Kanyangereka et deux écoles pour garçons ont été fermées. (via)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.