On est foutu, on pense trop !

on est foutu on pense trop

« Nous avons tous un hamster dans la tête !

Et ce petit rongeur invisible est capable, en une fraction de seconde, de capter toute notre attention et de se mettre à courir à nous en faire perdre la boule ! »

Cet hamster, le Docteur Serge Marquis l’a baptisé « pensouillard », un nom qui lui va comme un gant. En effet, l’animal pensouille plus qu’il ne pense.

 

Qu’est-ce que la pensouille ?

Pensouiller c’est juger, blâmer, critiquer, ressasser, regretter, etc.

Pensouiller, c’est le mode d’expression de l’ego qui est « le résultat d’une activité mentale qui crée et maintient en vie une entité imaginaire dans notre esprit. » selon Han F. Wit.

L’égo c’est le MOI qui ne cesse de geindre, de se plaindre, de tout ramener à lui, bref, de nous faire vivre l’enfer !

Pensouillard est un monstre, n’en doutons pas.

Maintenant que les présentations sont faites, non sans humour, Serge Marquis brosse sa psychologie de la bête. On y apprend que c’est la peur qui provoque son agitation. 

Voyons comment la/le calmer.

 

on est foutu on pense trop

La solution : la décroissance personnelle…en une seconde.

La décroissance personnelle n’est pas la suppression de l’ego, rassurons-nous. Il s’agit plutôt d’une sorte de pleine conscience. « La décroissance personnelle est la fraction de seconde au cours de laquelle vous prenez conscience que votre esprit est entièrement habité par des mots ou des images contaminés par l’ego. C’est l’instant où l’attention surprend Pensouillard alors qu’il monte dans sa roue. »

Ainsi pendant ce court instant, le « je, moi, me » s’efface au profit d’une pleine conscience de l’instant présent dépolluée d’intérêts personnels et d’envie de préservation/croissance. Cette activité, appelée « Mentale-conscience » par l’auteur, s’appuie essentiellement sur ce que nous renvoie nos sens. Elle s’oppose à l’activité « mentale-ego », chef-lieu de pensouillard.

En gros, nous nous (r)éveillons.

Et cela demande un sacré entrainement pour que cela devienne un nouveau réflexe.

 

Exercice de décroissance

Paradoxalement, il est facile de stopper l’activité de Pensouillard.

Le plus difficile est de prendre conscience que le hamster s’est mis à gigoter et à déblatérer. Une fois remarqué, on est capable de le faire taire avec un exercice très simple :

Concentrer son attention sur notre respiration en prenant soin de respirer par le nez.

« Quoi c’est aussi simple ? N’importe quoi. Cet auteur est vraiment un …. Je regrette la lecture de cet article !  » Oh là, vous voyez, là, c’est Pensouillard qui vient de s’exprimer. Profitez-en pour tester l’exercice. Respirez par le nez (en souriant c’est encore mieux) et prenez conscience de toutes les sensations dans votre corps : l’air qui s’engouffre dans votre nez, qui vous chatouille peut-être les narines, qui gonfle voter abdomen, etc.

Et voilà, le mental-ego laisse place au mental-conscience.

Pour résumer : 1) remarquer 2) respirer (et recommencer autant que nécessaire).

Pourquoi ce livre est essentiel

Ce livre est essentiel car il traite d’un sujet que tous les humains connaissent : la dictature de l’égo.

Cette domination nous envahit la tête de pensées qui nous empêchent de vivre pleinement l’instant présent. Pire, nos angoisses prennent des proportions considérables, nous privant de la possibilité de trouver des idées (et d’engager des actions) pour améliorer notre situation.

Je trouve l’image du hamster fameuse. Cela permet d’avoir un support à imaginer et à combattre !

L’humour de Serge Marquis donne une touche joyeuse à l’ensemble et favorise l’apprentissage.

Excellent !

 

 

ATTENTION :

Il est fort possible que vous n’aimiez plus les hamsters après la lecture de ce livre.

 

 

« On est foutu, on pense trop » est disponible sur Amazon.fr, fnac.com ou chez votre libraire préféré. (5,90€)

bouton commander sur amazonbouton acheter fnac

 

 

 

 Bonus :

La présentation par l’auteur

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.