Des ressources pour changer de vie

 

« Nos échecs viennent aussi de notre obstination à répéter des comportements mus par la sempiternelle certitude d’avoir raison. » Catherine Rambert

Aujourd’hui, nous parlons gestes, postures, attitude, changement. Car si la pensée est souvent à l’origine de nos actes, la réciproque est aussi vraie. Nos actes peuvent influencer nos pensées.

Ainsi, lorsque nous tentons en vain d’atteindre un but, que nous nous sommes suffisamment entrainés et nous sommes dotés des outils nécessaires, il suffit parfois tout simplement de nous comporter différemment. C’est-à-dire d’engager une première modification, de vérifier la nouvelle trajectoire, puis de revenir en arrière ou de persister en tentant une nouvelle option, etc.

Au fur et à mesure, nous détruisons et reconstruisons nos croyances et certitudes à notre avantage, nous progressons. Et cela peut tout changer pour la suite de notre vie !

Cette démarche d’ajustement permanent est une approche quasi scientifique et terriblement efficace.

0001-86913801

Pour parvenir à changer de comportement, il est nécessaire de passer par certaines étapes…ou pas.

 

Les étapes du changement de comportement :

  1. Se poser les bonnes questions

    Est-ce que j’agis comme cela parce que je crois que c’est la bonne solution ?
    Qui suis-je en train d’imiter ?
    Comment faire autrement ?
    Ai-je pensé à TOUT mon potentiel (et l’ai-je utilisé) ?
    Où puis-je trouver d’autres informations ou sources d’inspirations ?
    Si j’étais quelqu’un d’autre, je ferais quoi ?
    Que conseillerais-je à un ami pour qu’il réussisse  ?
    Que me dit mon coeur ?
    Comment procéder de telle manière que je m’appuie sur mes forces ?
    Quelle est l’option la plus créative ?
    Quelle serait la solution la plus folle ?
    Quelles seraient les pires des conséquences en cas d’échec ?
    Suis-je capable de rire de mes échecs dès maintenant ?
    Quel est mon objectif ? Suis-je capable de l’imaginer en détail ? De le dessiner ?
    Quelles sont mes réussites ?
    Suis-je mort suite à mes échecs ? (astuce : si vous lisez cela, c’est que ce n’est pas le cas)
    Pour vous aider : Comment se débarrasser de ces croyances qui nous limitent

  2. Ecrire un plan, notez des idées dès qu’elles tombent

    Listez les nouvelles solutions possibles sur un cahier (Plan A, B, C, etc.) et barrez-le dès que vous les avez testées. Ecrivez aussi ce que vous avez appris de chaque tentative (cherchez bien, c’est essentiel). Tracez de nouveaux plans à tester (et changer de chemin autant que nécessaire).
    Cette démarche va alimenter votre inconscient qui, on le sait, est très puissant.
    Pour vous donner toutes les chances de trouver des idées, ayez toujours de quoi noter sur vous (carnet+stylo). Elles tombent souvent n’importe quand (et même surtout pendant la nuit).

  3. Amusez-vous et choisissez

    Si vous ne vous amusez pas et ne cherchez pas à vous amuser, vous vous lasserez. Ce qui est intéressant est que vous pouvez même trouver un angle de réflexion qui mettra du fun dans vos actions. L’amusement produit des émotions positives et développe littéralement nos capacités. Comment savoir si vous vous amusez ? Vous allez régulièrement ressentir des envies de rire et sourire. C’est prouvé scientifiquement (voir cet article sur les émotions positives et celui-ci sur le rire).
    Quant à choisir plutôt que subir, prenez conscience des choix que vous avez à tous les moments de votre vie. Faites-le à chaque fois que vous êtes tenté de dire « je dois » « il faudrait ».

    Un coup de pouce de Tal Ben-Shahar : 20 choix qui vont changer votre vie

  4. Rencontrez des gens et aimez les critiques

    Notre cerveau est neuro-social. Voir, parler, toucher, écouter, se faire écouter, blaguer, etc. tout cela nous transcende et nous ouvres des voies. Et puis, ces rencontres vous donneront des informations précieuses pour mesurer les conséquences de vos changements de comportement.
    Si vous craignez les rapports humains, c’est peut-être parce que vous n’avez pas confiance en vous et que vous craignez le regard d’autrui. Pour gommer cette peur, dites-vous qu’il y a un message positif dans chaque critique :
    « si on me critique, c’est que je suis sur la bonne voie »
    « quel besoin n’est pas assouvi chez mon interlocuteur qui me critique ? »
    « quelle précieuse information je peux extraire de cette critique ? »
    « contenter tout le monde est de toute façon impossible, alors je fais de mon mieux »
    « j’aime les critiques et les échecs ! »
    A lire : D’où viennent les bonnes idées ?

  5. Utilisez le vocabulaire du changement et semez le positif

    C’est simple mais pas facile ! Communiquer différemment est pourtant essentiel dans la quête du changement. Lisez ceci : 20 phrases qui vont révolutionner votre vie et réfléchissez à ceci :
    Le vocabulaire du changement

  6. Abreuvez-vous de sources positives :

    Les citations sont partout. Piochez celles qui vous parlent le plus et écrivez-les sur un Carnet d’Inspiration au Changement (CIC) (40 citations pour booster votre motivation)
    Lisez aussi beaucoup et remplissez des cahiers d’exercices comme celui-ci : Petit cahier d’exercices pour se relever d’un échec, le nouveau livre d’Isabelle Filliozat

     

  7. Essayez de nouveaux gestes et de nouvelles postures :
    Le corps influe sur l’esprit. Ainsi, en bougeant différemment, on peut penser différemment (et briser des croyances limitantes).
    Lisez ceci pour des exemples : Les phrases et les gestes pour renforcer sa confiance en soi ou encore ceci Ces 15 gestes et postures boosteront vos performances.
  8. Accueillez vos émotions et exprimez-les sans violence :

    Nous avons un besoin absolu de nos émotions. C’est grâce à elles que nous pouvons par exemple prendre des décisions. De plus, les nier, c’est s’exposer à des catastrophes personnelles. Vous avez déjà pris un élastique dans la figure (lisez ceci pour comprendre de quoi je parle) ?
    Cela nécessite : d’acquérir du vocabulaire, de les comprendre et de savoir les exprimer sans blesser (cliquez sur les liens hypertexte pour accéder aux ressources).

  9. Vivez en pleine conscience

    Car la pleine conscience permet notamment de se reconnecter à soi et de vivre le moment présent sans regretter le passé ni anticiper le futur

  10. Essayez pendant 21 jours :

    C’est bête mais il suffit parfois de « goûter » et d’essayer en se disant « ben oui, je teste. ».

 

A lire :

« Qui a piqué mon fromage ? » de Spencer Johnson

qui a piqué mon fromage

« Petite philosophie pour surmonter les crises » de Catherine Rambert.

petite philosophie pour surmonter les crises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.