Parents : 10 fantastiques conseils à suivre

Si on ne devait donner que 10 conseils aux parents, il s’agirait de ceux qui suivent. Pourquoi ? Parce que c’est une mini-synthèse des meilleurs livres sur la parentalité positive et des découvertes en neurosciences. 🙂

Parents _ 10 fantastiques conseils à suivre

  1. Ecouter plutôt que parler : savoir écouter est essentiel car un des facteurs les plus apaisants et épanouissants dans la vie, c’est d’être compris. La principale manière de prendre conscience que nous somme compris c’est d’être écouté avec attention et d’en recevoir des signes. Pour cela, il n’y a pas besoin de débiter mille mots. Une reformulation de ce qu’on entend est suffisante. Attention, une reformulation n’est pas un conseil ou un jugement. Plus d’infos dans cet article sur l’écoute active.
  2. Aider les enfants à poser des mots sur leurs émotions : Au moins 4 raisons à cela : A) lorsqu’on parvient à poser des mots sur des émotions, on en diminue l’affect quand elles sont désagréables et on en amplifie l’intensité quand elles sont agréables. B) les émotions sont réelles pour les enfants. Si on ne les écoute pas avec respect, on nie leur réalité et eux comprennent qu’une émotion en eux n’est pas légitime. Leur estime personnelle en prend un coup.  C) Les émotions désagréables se déclenchent quand un besoin n’est pas ou plus satisfait. Reconnaitre les émotions des enfants, c’est donc les guider pour verbaliser des demandes en rapport avec leurs besoins. D) écouter et légitimer les émotions c’est permettre aux enfants de faire de même avec leurs pairs et d’ainsi développer leur intelligence sociale.
    Pour aider les enfant à acquérir un vocabulaire des émotions, observez, écoutez et insérez les mots des émotions qu’exprime votre enfant : « je vois que tu es triste », « j’entends à quel point tu es heureux », etc. Autre astuce, demandez régulièrement comment se sent votre enfant, ce qu’il éprouve et à quel endroit de son corps il a des sensations quand ses émotions s’expriment. Des outils pour exprimer les émotions ? par ici.
  3. Montrer l’exemple : bien au-delà des discours, les enfants nous regardent, nous écoutent et nous imitent. C’est l’avantage d’être doté de neurones miroirs. Alors, à chaque fois que vous le pouvez, montrez l’exemple, agissez comme vous souhaitez que votre enfant agisse. Et si vous voulez vraiment ouvrir la bouche, décrivez ce que vous êtes en train de faire. C’est un précieux sous-titrage pour les enfants et cela invite les adultes à rester connecté au présent (moins d’évasion mentale= plus de bonheur). Parmi les exemples d’application : exprimez vos propres émotions avec des mots et montrez comment vous les gérez.
  4. Encourager les efforts en décrivant ce qu’on voit sans juger ni étiqueter : les enfants adorent qu’on leur décrive leurs gestes. Normal, cela leur permet de repasser le film de leurs exploits (et donc de s’entrainer mentalement à les reproduire) et ils obtiennent une preuve de votre attention. C’est cela leur vraie récompense. Vous avez vu ce qu’ils font et vous n’avez pas fait tomber une sentence (« bien » ou « mal ») !  Ainsi, « je vois que tu as peint les volets de cette maison en violet » est beaucoup mieux que « C’est super joli ! ».  Voir cet article.
  5. Respirer et sourire : la respiration est notre bouée de sauvetage. Quand on se concentre sur elle et qu’on la rend profonde, on envoie un message à notre cerveau qui agit sur notre corps : « No stress, tout va bien ! ». Et si vous ajoutez un sourire bienveillant, vous devenez une source d’énergie positive qui aide les enfants (et vous) à rester optimiste et à apprendre. (voir cet article)
  6. Tenir un journal (+ gratitude): écrire permet de donner du sens à nos pensées et à décomplexifier les situations (donc à moins ruminer et stresser). De plus, si vous vous réservez chaque soir un temps pour écrire les 5 plaisirs de la journée, vous vous rendrez rapidement compte que la vie deviendra de plus en plus belle. C’est le pouvoir de la gratitude. Apprenez ce rituel à vos enfants : Ce rituel de gratitude va révolutionner la vie de toute la famille ! !
  7. Etablissez des règles au lieu des interdits : les enfants préfèrent les règles (et les adultes aussi d’ailleurs) ! Imaginez que dans une boite de jeu de société vous ayez une notice avec tout ce qui est interdit de faire plutôt que ce qui est permis. Vous parviendriez à jouer ? Selon la même logique, dites à vos enfants de « parler doucement » plutôt que de ne pas crier. Vive la formulation positive et limpide. Plus d’infos ici.
  8. La toute puissance des câlins : au lieu de mettre de la distance lorsqu’on est énervé, faisons l’inverse ! Les câlins ont un immense pouvoir : diminution du stress, développement de l’empathie, augmentation de la confiance, renforcement de l’attachement,… Bref, que du bonheur ! (plus d’infos ici)
  9. Lire : la lecture est un cadeau pour notre cerveau. Elle permet de méditer, de s’évader, de changer de perspective, d’apprendre à gérer nos émotions, de nous donner des idées, de guérir,… la lecture contribue à notre équilibre. Et si vous n’aimez pas lire, optez pour les livres audio. C’est top ! Et si nos enfants nous voient lire, devinez ce qu’ils vont faire ? Et ça tombe bien car la lecture est un facilitateur de réussite scolaire. (plus d’infos)
  10. Parents en progression : inutile de se mettre la pression en se disant qu’il y a des bons et des mauvais parents (ce sont des étiquettes). Le point commun entre tous est l’amour. Point. Donc ressentons cet amour en soi par des réflexes de bienveillance et de tolérance et rayonnons vers l’extérieur. C’est le « nous » qui compte. Si nous nous violentons, nous jugeons, nous dénigrons, nous nous mettons en position de défense, d’attaque ou de fuite . Alors, faisons de notre mieux, prenons conscience de notre statut d’apprentis parents (ou parents en progression), restons ouvert au changement, apprenons et faisons confiance en nos enfants. Ils ont des ressources incroyables. Ah oui, j’oubliais, on apprend toute la vie. 🙂

Envie de vous abonner à la newsletter dédiée aux parents :

[wysija_form id= »3″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.