Au delà du langage, ces sons bruts qui libèrent nos émotions

On évoque souvent sur ce site l’importance de la verbalisation pour exprimer les émotions que nous ressentons. Des chercheurs ont cependant découvert un moyen plus efficace et instinctif que les mots : les sons bruts. Ainsi crier, grogner, rire,… faciliteraient la libération émotionnelle.

Au delà du langage, ces sons bruts qui libèrent nos émotions

Dire « je me sens triste » permet d’en diminuer le ressenti (voir cet article).

Il semblerait cependant qu’il existe une manière beaucoup plus efficace de se libérer des émotions (désagréables) ou d’en augmenter l’effet (quand elles sont agréables) : les cris, les grognements, les rires,…

En effet, des chercheurs ont mené une étude pendant laquelle ils ont observé les réactions cérébrales lorsque des sujets utilisaient des vocalisations et des phrases pour exprimer des émotions telles que la colère, la tristesse ou la joie. La réponse au niveau du cerveau s’est avérée plus rapide pour les son bruts qu’avec le langage.

La joie est l’émotion la plus vite ressentie tandis que la colère est celle qui retient l’attention le plus longtemps.

Cette particularité « instinctive »  serait un héritage de notre évolution que l’on retrouve chez les enfants qui ne sont pas encore dotés de langage.

Il est intéressant de s’interroger sur la possibilité de se réserver une salle insonorisé pour crier nos émotions. Attention, il ne s’agit pas de crier contre quelqu’un, mais simplement pour soi.

Notez que l’étude n’a pas spécifié si le fait de crier dans sa tête produisait le même effet. A tester.

 

Pour poursuivre sur ce sujet :

Libérer son cri caché

tedx-le-cri-caché

Source : science et vie mars 2016 et « Bio. Psycho. août 2015 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.