Pourquoi les enfants ont besoin de faire des crises (même après une super journée)

Pourquoi les enfants ont besoins de faire des crises même après une super journée.

Joel Monzee, docteur en Neurosciences, nous explique que c’est un effet cumulé du stress, de la fatigue, de l’excitation et d’un cumul des émotions non exprimées. Il nous propose également plusieurs solutions pour accompagner les enfants et les aider à surmonter ces tempêtes émotionnelles avec bienveillance.

Résumons et complétons : comment aider un enfant à surmonter ses crises.

  • Lui permettre de bouger pour diminuer son stress (convenir d’un signe ou d’une phrase pour que l’enfant avertisse de ce besoin d’évacuer les tensions)
  • Veiller à son niveau de fatigue et lui proposer de se reposer.
  • Lui expliquer qu’une crise de colère déconnecte une partie de son cerveau et qu’il peut s’entrainer à résister à la crise en « soufflant » par exemple.
  • Pratiquer la méditation, la pleine conscience des sensations et la cohérence cardiaque.
  • Reconnaitre l’émotion de l’enfant : cette verbalisation externe diminue l’intensité de l’émotion ressentie par l’enfant et l’aide à acquérir le vocabulaire nécessaire. « Je vois que tu ressens de la colère/ de l’énervement/… »
  • Lui offrir un câlin pour l’apaiser et lui dire « je t’aime » (lien affectif + contact physique aimant).
  • En tant que parents, rester calme et bienveillant face à la crise et aider l’enfant à se calmer. Cela le sécurisera aussi pour les futurs tempêtes émotionnelles.
  • Dès que la crise est surmontée, remarquez que l’enfant y est parvenu et décrire ce qu’il a fait pour cela (renforcement positif).
  • Veillez à ce que l’enfant soit suffisamment hydraté (surtout en ce moment) car la déshydratation met l’organisme sous stress.

 

Outils :

Le brumisateur ou le verre d’eau (à boire avec la paille) :

Le brumisateur  outil essentiel en ce moment avec les températures caniculaires. Attention, c’est à l’enfant de l’activer lorsqu’il sent qu’il en a besoin pour se rafraîchir.

Pour le verre d’eau, le fait de boire avec la paille invite l’enfant à se concentrer et évite les accidents (verre renversé).

Pour expliquer à l’enfant comment est son cerveau pendant une crise :

 

Fabriquer un moulin à vent pour s’entrainer à souffler :

 

Fabriquer une bouteille de retour au calme :

 

Pratiquer la méditation :

 

La main de retour au calme :

 

Le plateau de jeu des émotions :

 

Outil de cohérence cardiaque 

On inspire quand le papillon monte.

On expire quand le papillon descend.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.