Astuce bonheur : Écrire une lettre à son futur moi

« Cher futur moi… »

Vous pourriez commencer une lettre ainsi en vous projetant dans 5, 10, 15, 20…50 ans dans l’avenir. Raconter alors la vie qui vous comblerez dans tous les domaines : professionnel, personnel, social,…

Cet exercice qui s’appuie sur l’imagination est riche de sens, intéressant pour mettre en évidence ce qui compte dans nos vies, relativiser les difficultés que nous pourrions rencontrer et se fixer des objectifs.

En effet, en décrivant la vie telle que vous l’aimeriez, vous construisez une image mentale qui servira de cible pour votre inconscient. Entendez par là qu’un fois cette lettre écrite à la main (c’est important de pratiquer ainsi) et en y ayant associé des émotions comme de la joie et de l’espoir, vous activerez un système d’auto-guidage dont le chef opérateur sera votre cerveau.

Ainsi, de nombreux faits présents dans cette lettre se réaliseront sans que vous ne fassiez d’efforts conscients. J’ai bien dit « conscients ». Car les efforts et la mise en mouvement se feront tout-de-même de façon inconsciente. La pensée ne suffit malheureusement pas à attirer les évènements positifs.

Cet exercice du futur moi servira aussi à vous dissocier de votre expérience actuelle. En se dissociant, nous nous plaçons comme le narrateur d’une histoire et non comme le protagoniste principal. Comme si une vue subjective devenait une vue objective avec la camera qui s’élève pour vous filmer avec un peu de hauteur. À titre d’exemple, testez ces deux phrases : « Je suis en colère »(proximité) et « Je ressens de la colère » (distance). Dans quelle formulation l’émotion est-elle la plus forte ?

Cette dissociation est une astuce pour diminuer le poids des affects négatifs et pour nous aider à reprendre le contrôle de nos fonctions cérébrales supérieures. Si nous sommes submergés par les émotions et les soucis, c’est notre amygdale qui vibre dans notre cerveau alors que le cortex préfrontal est « éteint ». Or le cortex préfrontal est le siège des fonctions supérieures telles que l’empathie, la logique,…

 

Une fois que vous aurez rédigé cette lettre à votre futur moi où apparaîtront vos aspirations et vos buts intimes, placez-la dans une enveloppe et cachez cette enveloppe dans un endroit connu de vous seul (pour ma part, entre les pages d’un livre que j’ai apprécié).

Dans quelques années, ouvrez cette enveloppe et relisez votre lettre en pointant tout ce qui est déjà arrivé. Vous serez étonné. Dès que cette vérification est terminée, libre à vous de rédiger une nouvelle lettre car il se peut que vous ne soyez pas la même personne que lors de votre premier exercice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.